Nestlé enregistre sa plus faible croissance depuis 2009 | RetailDetail

Nestlé enregistre sa plus faible croissance depuis 2009

Nestlé enregistre sa plus faible croissance depuis 2009

En 2014 le groupe suisse Nestlé a subi un sérieux ralentissement de sa croissance, notamment en raison du changement de la demande en Chine. Le bénéfice par contre a fortement augmenté, grâce à la cession de la participation du groupe dans L’Oréal.

Ralentissement de la croissance

L’année dernière le numéro un mondial de l’agroalimentaire basé à Vevey a réalisé un chiffre d’affaires de 91,6 milliards de francs suisses (environ 85 milliards d’euros), soit une croissance organique de 4,5% (hors désinvestissements et effets de change). Il s’agit de la plus faible croissance depuis 2009.


C’est la deuxième année consécutive que Nestlé annonce une croissance inférieure à l’objectif à long terme de +5%. Depuis un certain temps déjà l’industrie alimentaire est confrontée à un contexte économique difficile : un climat volatil et très concurrentiel en Occident, des problèmes  économiques en Russie et en Ukraine, des troubles au Moyen-Orient et un changement du comportement d’achat des consommateurs chinois.


La décélération est la plus marquée dans la zone Asie-Afrique : la croissance y a chuté de +5,6% en 2013 à +2,6% en 2014. « Le ralentissement dans cette région est dû en grande partie à notre principal marché, la Chine », indique le groupe. La zone des Amériques a progressé de 5% en organique et l’Europe de +1,5%.


En termes de produits la division Nutrition affiche la plus forte croissance (+8,7%), suivie de l’alimentation pour animaux (+5,6%), des boissons (+5,4%) et des produits laitiers (+3,4%). Seule la division des repas préparés est en recul.

 

Forte hausse de bénéfice

Le producteur de KitKat, Maggi, Nespresso, Nescafé et bon nombre d’autres marques, a enregistré une forte hausse de son bénéfice grâce à la cession de sa participation dans L’Oréal : le bénéfice net s’est établi à 14,5 milliards de francs suisses (près de 13,5 milliards d’euros), soit une hausse de 45% par rapport à 2013 et bien plus que les 10,3 milliards prévus  par les analystes.


Le CEO Paul Bulcke se dit satisfait des performances : « Ce sont des résultats forts, réalisés dans un environnement commercial atone. Ils témoignent des forces intrinsèques de Nestlé : l’engagement de nos collaborateurs, notre présence mondiale, la force de notre portefeuille de marques et la qualité de nos innovations. »


Le CEO prévoit que « 2015 sera similaire à 2014 » et vise pour cette année « une croissance organique de 5% » et « une amélioration des marges bénéficiaires ».

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Des poses torrides dans le rayon des produits frais

20/04/2018

Les experts météorologiques de RetailDetail Food prévoient déjà un été torride pour le secteur des FMCG.  Pourquoi ?  C’est ce que dévoile sans détours notre aperçu hebdomadaire sérieusement épicé.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.