Nestlé investit en masse dans les alternatives végétales

Nestlé investit en masse dans les alternatives végétales aux produits laitiers
Photo : Nestlé

Avec l’ouverture d’un nouveau centre de recherche, Nestlé donne un coup de fouet à son ambition d’accélérer l’innovation dans les produits laitiers durables et des alternatives végétales.

 

De l’idée aux rayons en six mois

À Konolfingen (Suisse), Nestlé a inauguré cette semaine un nouvel « R&D Accelerator » destiné à stimuler l’innovation et la commercialisation rapide de produits laitiers durables et de substituts végétaux aux produits laitiers. Le centre veut fournir une plate-forme aux starters, étudiants et scientifiques : ils pourront s’y appuyer sur l’expertise de Nestlé en matière de produits laitiers et de protéines végétales pour accélérer le parcours de l’idée à la commercialisation, grâce à des équipements de production à petite échelle et une cuisine d’essai entièrement équipée. L’ambition est de lancer un nouveau concept dans un magasin test dans les six mois.
 

Depuis que Mark Schneider est à la tête du groupe, les alternatives végétales sont une priorité pour Nestlé. En Europe, Nestlé est leader sur ce marché avec les substituts à la viande de Garden Gourmet ; aux États-Unis, il a notamment racheté le producteur de substituts à la viande Sweet Earth. La multinationale va bientôt lancer une variante végétale de Nesquik à base d’avoine et de pois.
 

« L’innovation dans le domaine des produits laitiers et des substituts végétaux aux produits laitiers est au cœur de la stratégie de portefeuille de Nestlé et de notre programme de développement durable. En tant qu’entreprise, nous nous sommes fixé des objectifs climatiques ambitieux. Cela s’inscrit dans notre promesse de développer des produits qui sont bons pour vous et pour la planète », a déclaré le CEO lors de l’inauguration de ce nouveau centre de R&D.