Newtree compense son échec Walmart en ouvrant un ‘flagship bistro-store’

Newtree compense son échec Walmart en ouvrant un ‘flagship bistro-store’

Le producteur de chocolat belge Newtree a vu dégringoler son chiffre d’affaires de  pas moins de 13%  à  4,75 millions d’euros en 2011.  Cette chute est attribuable pour la plus grande partie à la décision de Walmart de limiter la vente du chocolat  haut de gamme Newtree  à 20% de ses magasins. Mais le chocolatier ne se laisse pas abattre pour autant :  fin mai l’entreprise a ouvert à San Francisco son premier Newtree Cafe & Chocolate Shop.

Un Walmart sur cinq

Lorsque Newtree, le fabricant de chocolat ‘avec une valeur ajoutée’ (notamment des propriétés anti-oxydantes, relaxantes et digestives), annonçait fin septembre 2009 avoir conclu un accord avec le plus grand distributeur mondial Walmart, la jeune entreprise belge connut une croissance impressionnante. Aujourd’hui, presque trois ans plus tard, Newtree est commercialisé dans 5.000 magasins en Europe et aux Etats-Unis.


Mais l’année dernière cette aventure américaine a été sérieusement compromise, avoue l’entreprise lors de l’annonce de ses résultats annuels médiocres. Alors qu’en 2010 Newtree réalisait encore un chiffre d’affaires de 5,49 millions d’euros (une hausse de 11% par rapport à l’année d’avant, « grâce à Walmart »), ce chiffre d’affaires a plongé à 4,75 millions d’euros en 2011.

 

« Notre marché belge a continué à progresser. Par contre notre chiffre d’affaires a diminué chez Walmart, lorsque ce dernier a décidé de limiter la vente de notre chocolat à 20% de ses magasins aux Etats-Unis », explique le fondateur Benoît De Bruyn dans le journal l’Echo. « Cette baisse explique pour plus grande notre décroissance en 2011 ».


Ouverture d’un premier  ‘flagship bistro-store’

Mais Newtree ne s’avoue pas vaincu face à cette déception et ne compte pas quitter l’Amérique de sitôt. Ces derniers mois le chocolatier a élaboré dans le plus grand secret un tout nouveau concept , le Newtree Cafe & Chocolate Shop : un croisement entre bistro et flagship store, qui a officiellement ouvert ses portes il y a une semaine à San Francisco.


Fidèle à sa philosophie d’entreprise  fairtrade, le bistro-shop a été entièrement construit en matériaux durables. Outre la gamme complète de chocolat Newtree, le visiteur pourra y déguster un petit déjeuner ou un lunch, composés de pain et de pâtisseries bio, potages, salades, petits pains et autres.


« Nous voulons ainsi proposer une expérience sensorielle directe avec les produits Newtree », précise Benoît De Bruyn, qui parle d’une « plateforme stratégique très prometteuse » et rêve tout haut d’une véritable chaîne. Les fans de chocolat américains se montrent d’ores et déjà très enthousiastes de ce nouveau concept.

 

 

Traduction : marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon lance sa propre box repas

20/07/2017

Dans sa quête continue d’innovation et d’expansion, Amazon s’aventure désormais sur le marché des box repas. Pour l’instant celles-ci ne sont disponibles que dans certaines villes où Amazon Fresh est actif.

Forte croissance du bénéfice pour Unilever

20/07/2017

Durant le 1er semestre de 2017 Unilever a enregistré une solide croissance tant de son CA que de son bénéfice. Ces belles performances s’expliquent avant tout par la hausse des prix et la dynamique positive dans les catégories soins et glaces.

Carrefour déploie sa formule discount Supeco en Italie

19/07/2017

Le groupe Carrefour vient d’ouvrir le premier magasin à part entière de sa formule soft discount Supeco en Italie. Le concept vise à la fois les ménages et les clients professionnels.

Amazon Fresh débarque à Hambourg

19/07/2017

Amazon poursuit l’expansion de son service Amazon Fresh en Allemagne. Après Berlin et Potsdam, le supermarché en ligne propose également ses services à Hambourg. Amazon Fresh a démarré en Allemagne il y a quelques mois.

Subway prépare un nouveau concept

19/07/2017

La chaîne de restauration rapide Subway teste un nouveau concept dans quelques-uns de ses établissements. L’enseigne a opté pour une nouvelle identité visuelle et une série de nouveautés technologiques.

Reprise du pôle alimentaire de Reckitt Benckiser : Unilever évincé

19/07/2017

L’américain McCormick & Co a racheté la division alimentaire du britannique Reckitt Benckiser pour un montant de 4,2 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros) et évince ainsi le groupe Unilever qui lui aussi était en lice.

Back to top