Nos bananes sont menacées

Une nouvelle maladie fongique agressive menace nos bananes préférées : des dizaines de milliers d'hectares de plantations sont menacés et le prix des bananes risque d'augmenter.

 

Des dégâts potentiels

En Amérique du Sud, on a identifié un champignon qui résiste aux pesticides et qui affecte principalement les plantations de bananes. Le champignon vient d’être découvert et depuis, une centaine d'hectares ont déjà été contaminés en Colombie, affirme le journal De Tijd. Il ne s’agit que d’une petite partie des 40.000 hectares de plantations de bananes en Colombie, mais le champignon Tropical Race 4 (TR4) peut se répandre rapidement et il est non-traitable : il ne reste plus qu’à détruire l’ensemble des plantations touchées.

 

Selon Frédéric Rosseneu, directeur business development chez Greenyard, il faut jusqu'à trente ans avant que le champignon soit totalement éradiqué.

 

L’histoire se répète

Jusqu'à présent, le TR4 (également connu sous le nom de maladie de Panama) n'avait été signalé qu'en Asie et en Afrique, alors que l'Amérique du Sud avait été épargnée. Le fait que la situation est en train de changer est non seulement problématique pour les producteurs locaux, mais l'importation de bananes dans les pays de l'Ouest est également menacée. Un quart des bananes importées en Europe provient de Colombie, et une proportion encore plus importante d’Équateur. Greenyard suppose qu'il n'y aura pas de pénurie, mais que les prix augmenteront compte tenu des coûts que les fournisseurs devront supporter pour combattre la maladie.

 

Les bananes ont déjà connus des périodes de maladies. Au 20ième siècle, la variété de bananes qui  était courante à l’époque, était en proie au TR1, une maladie similaire au TR4. On s'est alors complètement orienté vers une autre espèce, la banane douce de Cavendish, car elle était résistante à la maladie. Il semble maintenant qu'avec le TR4, nous soyons face à un prochain défi … 
 

Tags: