O’Cool supprime son assortiment de produits alimentaires secs

O’Cool supprime son assortiment de produits alimentaires secs

ocool-logoDepuis ce mercredi la chaîne O’Cool applique à la lettre son slogan « Les surgelés, c’est notre métier » : en effet le groupe ne jure plus que par les surgelés.

 

« O’Cool opte totalement pour le surgelé …. d’où -50% sur TOUS les produits secs alimentaires », c’est ce qu’on peut lire en grand sur les dépliants O’Cool.

 

Revirement stratégique

Ces dernières années la chaîne avait déjà réduit progressivement son assortiment de produits alimentaires secs (riz, pâtes, biscuits, …).  Toutefois la décision de se concentrer uniquement sur son core business, à savoir les produits surgelés, a été « l’un des plus importants revirements stratégiques dans l’existence de l’entreprise », déclare Annemie Moutin d’O’Cool au journal Gazet van Antwerpen.


Selon O’Cool une étude de marché a démontré que les clients apprécient qu’O’Cool propose des produits alimentaires secs, mais « cela ne se traduit pas suffisamment en termes d’achats. Finalement nos clients viennent chez nous pour nos surgelés. C’est notre métier. » D’autre part la concurrence accrue des produits discount et des marques propres – qui sont généralement moins chers, comme l’avoue O’Cool – a certainement influencé cette décision.

 

700 produits supplémentaires  (et 24 congélateurs dans chaque magasin)

O’Cool estime que la suppression de l’assortiment de produits alimentaires secs libèrera  10 à 20 % d’espaces supplémentaires ; ce qui permettra à O’Cool d’élargir son assortiment de surgelés : 700 produits supplémentaires et environ 24 congélateurs en plus. Fin novembre ce changement de cap devrait être chose faite.

 

O’Cool qui en 2005 a repris les magasins Covee d’Aveve (filiale du Boerenbond), exploite plus de 100 magasins en Belgique. D’ici peu de nouvelles filiales ouvriront leurs portes à Lommel et Sint-Andries Brugge.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

ocool-logoDepuis ce mercredi la chaîne O’Cool applique à la lettre son slogan « Les surgelés, c’est notre métier » : en effet le groupe ne jure plus que par les surgelés.

 

« O’Cool opte totalement pour le surgelé …. d’où -50% sur TOUS les produits secs alimentaires », c’est ce qu’on peut lire en grand sur les dépliants O’Cool.

 

Revirement stratégique

Ces dernières années la chaîne avait déjà réduit progressivement son assortiment de produits alimentaires secs (riz, pâtes, biscuits, …).  Toutefois la décision de se concentrer uniquement sur son core business, à savoir les produits surgelés, a été « l’un des plus importants revirements stratégiques dans l’existence de l’entreprise », déclare Annemie Moutin d’O’Cool au journal Gazet van Antwerpen.


Selon O’Cool une étude de marché a démontré que les clients apprécient qu’O’Cool propose des produits alimentaires secs, mais « cela ne se traduit pas suffisamment en termes d’achats. Finalement nos clients viennent chez nous pour nos surgelés. C’est notre métier. » D’autre part la concurrence accrue des produits discount et des marques propres – qui sont généralement moins chers, comme l’avoue O’Cool – a certainement influencé cette décision.

 

700 produits supplémentaires  (et 24 congélateurs dans chaque magasin)

O’Cool estime que la suppression de l’assortiment de produits alimentaires secs libèrera  10 à 20 % d’espaces supplémentaires ; ce qui permettra à O’Cool d’élargir son assortiment de surgelés : 700 produits supplémentaires et environ 24 congélateurs en plus. Fin novembre ce changement de cap devrait être chose faite.

 

O’Cool qui en 2005 a repris les magasins Covee d’Aveve (filiale du Boerenbond), exploite plus de 100 magasins en Belgique. D’ici peu de nouvelles filiales ouvriront leurs portes à Lommel et Sint-Andries Brugge.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top