OKay vise l’ouverture de 80 magasins dans les 10 prochaines années | RetailDetail

OKay vise l’ouverture de 80 magasins dans les 10 prochaines années

OKay vise l’ouverture de 80 magasins dans les 10 prochaines années

OKay, l'enseigne de proximité du Groupe Colruyt, veut disposer de 180 magasins en Belgique d’ici 10 ans. L’enseigne se concentrera davantage sur la Wallonie : à terme un magasin OKay sur trois devrait se situer au sud de la frontière linguistique.

Doublement des effectifs

La formule de proximité de Colruyt recèle un énorme potentiel de croissance, soulignait le directeur d’OKay Chris Van Wettere lors de l’ouverture hier du 100ème OKay à De Pinte (près de Gand). Le Groupe Colruyt a ouvert sa première supérette  il y a 16 ans, aujourd’hui il en exploite 85 en Flandre, 12 en Wallonie et 3 à Bruxelles.


« Les dix premières années nous avons ouvert 50 points de vente et ces six dernières années 50 autres », précise Van Wettere. « Nous voulons maintenir la cadence des années précédentes, à raison de sept à huit nouveaux magasins par an, de façon à disposer de 180 points de vente d’ici dix ans. Mais il faudra pour cela trouver les endroits adéquats et obtenir les permis requis. » Ces 180 magasins devraient employer 3.000 personnes, soit deux fois plus qu’aujourd’hui.


Anvers, Limbourg et Wallonie

La chaîne n’a pas encore décidé des lieux d’implantation exacts de ces 80 nouveaux magasins, toutefois Van Wettere estime qu’il y a des possibilités dans les provinces d’Anvers et du Limbourg, ainsi qu’en Wallonie : « Nous allons nous concentrer davantage sur la Wallonie, à partir de Tournai en passant par Mons jusqu’à Namur et Liège, mais pas plus loin vers le sud. » A terme un magasin OKay sur trois – une soixantaine au total donc – devrait se situer en Wallonie.


Lorsqu’on aborde la question de savoir si OKay est intéressé par certains magasins que Delhaize souhaite fermer, le directeur reste dans le vague : « Je pense que le groupe Delhaize examinera lui-même comment solutionner ce problème. »  A noter toutefois qu’au niveau de la surface, de la situation et de l’offre un magasin OKay s’apparente davantage à un AD Delhaize qu’à un supermarché Delhaize.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

Back to top