Opinion : À quand une caisse plus saine ?

Opinion : À quand une caisse plus saine ?

La vente de confiseries à la caisse est un sujet hautement sensible. Je m’en suis aperçu dernièrement, lorsque la rédaction de RetailDetail Food a entrepris de faire le point sur les bonnes résolutions annoncées par les retailers. 


Pas de commentaire


Les fabricants semblent avoir une vision fondée et nuancée sur la question, tandis que les commerçants indépendants se disent conscients de la problématique mais pas vraiment disposés à faire œuvre de pionniers. En revanche, les directions des enseignes s’abstiennent de tout commentaire. Officiellement pour cause d’‘informations sensibles’ et de ‘publication imminente des résultats financiers’. 


Le sujet n’est pourtant pas neuf. Voilà des décennies que la santé figure au rang des priorités des distributeurs et des fabricants. Et tout aussi longtemps que les parents maudissent les tentations auxquelles sont soumis leurs jeunes enfants à la fin des courses, avec des scènes parfois assez embarrassantes à la clé. Il doit quand même y avoir de belles opportunités à saisir, non ? Pourquoi une offre plus saine ne pourrait-elle pas générer davantage de chiffre d’affaires aux caisses ?  
 

Alternatives saines 


La stratégie des distributeurs à l’égard des caisses s’expose aux yeux de tous. Il est impossible de la cacher. Et force est de constater que certains retailers font de réels efforts, sans trop s’en vanter. Carrefour propose par exemple des alternatives à la caisse, mais ne communique (provisoirement) pas sur le sujet. Albert Heijn installe des meubles remplis de produits sains entre les caisses. Lidl mène une politique plus explicite. De nombreux entrepreneurs indépendants prennent eux aussi les choses en main. Sur la scène internationale, le retailer britannique Tesco donne le ton, et ce depuis… 1994.


La réserve de nos grandes enseignes a donc de quoi surprendre. J’ai du mal à croire que ce thème les laisse indifférentes. La conclusion qui s’impose est la suivante : en coulisses, en toute discrétion, les retailers sont bel et bien en train de formuler une politique de caisse saine qui sera prochainement déployée à l’échelle du pays, à la grande joie de la majorité des shoppers. Nos questions sont tout simplement arrivées trop tôt. Cela peut arriver, pas de problème. Ma curiosité est en tout cas piquée au vif !