Opwijk n’a encore reçu aucune demande de la part du discounter russe Mere

Shutterstock.com

Le premier magasin belge du hard-discounter russe Mere doit ouvrir ses portes en septembre à Opwijk, une commune où il règne déjà une concurrence intense entre supermarchés, mais la bourgmestre dit n’avoir encore reçu aucune demande.

 

Poulet d’Ukraine

À Opwijk, Mere occupera l’immeuble vacant où était établie jusqu’en novembre 2016 Red Market, la formule retail expérimentale de Delhaize. Il s’agit d’un bâtiment d’un millier de mètres carrés qui disposait à l’époque de quelque 700 m² de surface commerciale. L’ouverture est prévue pour fin août ou début septembre, explique Jean-Claude De Gheest, un consultant qui fait office de directeur pour Mere en Belgique, au Nieuwsblad. Il précise que Mere a demandé un permis d’environnement à la Région flamande il y a deux mois. Le conseil communal doit également donner son accord, mais la bourgmestre Inez De Coninck n’a encore reçu aucune demande. « On peut s’interroger sur la plus-value du nouveau venu dans l’univers des chaînes de magasins discount », explique-t-elle dans le journal.

 

Opwijk est bien servie en termes de supermarchés : cette commune du Brabant flamand d’un peu moins de 15 000 habitants accueille déjà AD Delhaize, Albert Heijn, Aldi, Carrefour Market, Colruyt et Spar. Mere veut faire la différence avec des produits à bas prix provenant de l’ancien bloc de l’Est, a expliqué Jean-Claude De Gheest. « Le poulet que nous proposons provient d’un producteur ukrainien qui exploite son champ de maïs jusqu’à la dernière parcelle de terre. » Dans un contexte de récession imminente et de hausse des prix des denrées alimentaires, Mere arrive à point nommé, poursuit-il : « Si le client constate qu’il aura dépensé 100 euros de moins à la fin du mois en faisant ses courses chez nous, il oubliera le confort inférieur. Aldi a également commencé de cette manière, mais ils n’avaient pas de produits du bloc de l’Est. »

 

Hard-discounter sans compromis, Mere souhaite ouvrir dix magasins en Belgique cet automne, notamment à Couvin et Flémalle. Le retailer se lance d’ailleurs dans une grande offensive sur l’Europe occidentale : des ouvertures sont également prévues en Italie, en Autriche, en France et au Royaume-Uni. L’enseigne est déjà active en Allemagne et en Espagne.