Oxfam satisfait des engagements de Coca-Cola contre l’accaparement de terres | RetailDetail

Oxfam satisfait des engagements de Coca-Cola contre l’accaparement de terres

Oxfam satisfait des engagements de Coca-Cola contre l’accaparement de terres

La compagnie Coca-Cola a pris des mesures afin de bannir l’accaparement de terres au sein de sa chaîne d’approvisionnement, pour éviter que les paysans dans les pays en voie de développement soient chassés de leurs terres pour la production de sucre de l’entreprise. 

« Aucune entreprise n’est trop grande pour être à l’écoute de ses clients »

« Cette promesse prouve une fois de plus qu’aucune entreprise n’est trop grande pour être à l’écoute de ses clients. Les plus grandes entreprises alimentaires changent leur approche sous pression des consommateurs ». A peine un mois après le lancement de la campagne d’Oxfam contre l’accaparement de terres via les réseaux sociaux – pas moins de 215.000 personnes dans le monde ont signé la pétition – Coca Cola s’est déjà engagé à agir.


« Les promesses de Coca-Cola sont extrêmement concrètes et mesurables et liées à des deadlines. Nous en sommes très satisfaits, mais nous veillerons de près à ce que Coca-Cola respecte ses engagements », indique Oxfam. Si Coca-Cola tient ses promesses, l’entreprise contribuera considérablement à éviter des conflits où les paysans sont expulsés de leurs terres.


Pepsico et ABF suivront-ils l’exemple de Coca-Cola ?

Coca-Cola exige de ses embouteilleurs et franchisés qu’ils suivent l’exemple du groupe. Selon Oxfam, l’entreprise effectuera des évaluations sociales et environnementales à grande échelle tout au long de sa chaîne d’approvisionnement : d’abord en Colombie, au Guatemala et au Brésil et ensuite en Inde, en Afrique du Sud, ainsi que dans d’autres pays. Le géant d’Atlanta s’est également engagé à publier la liste de ses principaux fournisseurs en sucre.


PepsiCo et Associated Britisch Foods (ABF), les deux autres entreprises visées par la campagne Oxfam, n’ont pas encore pris position dans cette polémique dénoncée dans le rapport ‘Nothing Sweet About It’.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Danone enregistre la plus forte croissance du chiffre d’affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.

Delhaize lance un label alimentaire et distribue des fruits gratuits

18/04/2018

Afin de promouvoir un régime alimentaire plus équilibré, Delhaize ambitionne le lancement d’un label affichant clairement la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le conflit sur les prix opposant Nestlé à Colruyt, Edeka et Intermarché touche-t-il à sa fin ?

17/04/2018

Colruyt, Edeka et Intermarché semblent se rapprocher d’un accord dans le conflit sur les prix qui les oppose à Nestlé : dans une nouvelle proposition le géant suisse fait des concessions. Entretemps les stocks des retailers commencent à s’épuiser.