Oxfam satisfait des engagements de Coca-Cola contre l’accaparement de terres

Oxfam satisfait des engagements de Coca-Cola contre l’accaparement de terres

La compagnie Coca-Cola a pris des mesures afin de bannir l’accaparement de terres au sein de sa chaîne d’approvisionnement, pour éviter que les paysans dans les pays en voie de développement soient chassés de leurs terres pour la production de sucre de l’entreprise. 

« Aucune entreprise n’est trop grande pour être à l’écoute de ses clients »

« Cette promesse prouve une fois de plus qu’aucune entreprise n’est trop grande pour être à l’écoute de ses clients. Les plus grandes entreprises alimentaires changent leur approche sous pression des consommateurs ». A peine un mois après le lancement de la campagne d’Oxfam contre l’accaparement de terres via les réseaux sociaux – pas moins de 215.000 personnes dans le monde ont signé la pétition – Coca Cola s’est déjà engagé à agir.


« Les promesses de Coca-Cola sont extrêmement concrètes et mesurables et liées à des deadlines. Nous en sommes très satisfaits, mais nous veillerons de près à ce que Coca-Cola respecte ses engagements », indique Oxfam. Si Coca-Cola tient ses promesses, l’entreprise contribuera considérablement à éviter des conflits où les paysans sont expulsés de leurs terres.


Pepsico et ABF suivront-ils l’exemple de Coca-Cola ?

Coca-Cola exige de ses embouteilleurs et franchisés qu’ils suivent l’exemple du groupe. Selon Oxfam, l’entreprise effectuera des évaluations sociales et environnementales à grande échelle tout au long de sa chaîne d’approvisionnement : d’abord en Colombie, au Guatemala et au Brésil et ensuite en Inde, en Afrique du Sud, ainsi que dans d’autres pays. Le géant d’Atlanta s’est également engagé à publier la liste de ses principaux fournisseurs en sucre.


PepsiCo et Associated Britisch Foods (ABF), les deux autres entreprises visées par la campagne Oxfam, n’ont pas encore pris position dans cette polémique dénoncée dans le rapport ‘Nothing Sweet About It’.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top