PepsiCo et Coca-Cola coresponsables d’accaparement de terres, selon Oxfam

PepsiCo et Coca-Cola coresponsables d’accaparement de terres, selon Oxfam

Le rapport ‘Behind the brands’ d’Oxfam révèle qu’au niveau mondial la production sucrière monopolise 31 millions d’hectares de terres, ce qui entraîne l’accaparement de terres dans les pays en voie de développement. Des compagnies comme Coca-Cola et PepsiCo étant parmi les plus gros acheteurs de sucre, Oxfam estime qu’elles sont coresponsables de cette situation.

« S’assurer de la provenance du sucre »

Le rapport d’Oxfam a été publié hier dans le cadre de la « Semaine du Fair Trade ». Durant cette semaine Oxfam souhaite attirer l’attention sur ce type de pratiques et y mettre le holà.


« Nous avons découvert que des compagnies telles que Coca-Cola, PepsiCo et Associated British Foods utilisent des terres dans des pays en voie de développement qu’ils ont obtenues via des entreprises intermédiaires », explique le responsable de la campagne Bert Dhondt au micro de radio 1 dans l’émission ‘De ochtend’. « Il s’agit de terres dont les communautés locales ont été chassées. Nous voulons que ces géants agroalimentaires s’assurent de la provenance du sucre et qu’ils fassent preuve d’une plus grande transparence dans ce domaine. »


« Le plus grand respect pour les droits des communautés »

Coca-Cola pour sa part dément toute implication dans l’accaparement de terres. « Nous réfutons catégoriquement l’insinuation comme quoi nous serions responsables d’accaparement de terres », déclare Aurélie Gerth de Coca-Cola Belux  à deredactie.be. « Coca-Cola a le plus grand respect pour les droits de toutes les communautés et populations et vise à garantir une prise de responsabilité maximale tout au long de la chaîne d’approvisionnement. »


Coca-Cola affirme avoir soumis à Oxfam une proposition comprenant des actions concrètes pour lutter contre l’accaparement de terres , « y compris une plus grande transparence concernant la chaîne d’approvisionnement. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: