PepsiCo s’engage à lutter contre l’accaparement de terres | RetailDetail

PepsiCo s’engage à lutter contre l’accaparement de terres

PepsiCo s’engage à lutter contre l’accaparement de terres

PepsciCo a cédé à la pression des consommateurs et d’Oxfam. Le géant agroalimentaire s’engage à mener une politique d’achat durable pour l’huile de palme, le soja et la canne à sucre, afin de combattre l’accaparement de terres.

272.000 signatures contre l’accaparement de terres

Le changement de cap de PepsiCo est une victoire pour ‘Behind the Brands’, la campagne menée par Oxfam incitant les dix plus grandes multinationales agroalimentaires à mettre en œuvre une politique durable au sein de leur chaîne d’approvisionnement et de production. La pétition  a déjà été signée par 272.000 personnes.


PepsiCo s’est engagé à réaliser une étude approfondie sur les effets de ses activités notamment au Brésil (où PepsiCo achète la majeure partie de son sucre), au Mexique, en Thaïlande et aux Philippines. Le groupe communiquera également quels sont les trois principaux pays où il achète ses matières premières, ainsi que les noms de ses principaux fournisseurs d’huile de palme, de soja et de canné à sucre.


Les fournisseurs volent les terres des paysans

L’huile de palme, le soja et la canne à sucre sont les trois principales matières premières entraînant l’accaparement de terres. Certains fournisseurs de multinationales n’hésitent pas à s’approprier les terres des paysans locaux, dénonce un rapport d’Oxfam.


« PepsiCo promet de mettre fin à l’accaparement de terres au sein de sa chaîne d’approvisionnement. Les fournisseurs qui leur vendront des ingrédients pour la production de Lays, Doritos et Pepsi devront pouvoir prouver qu’ils ont obtenu leurs terres de manière équitable », indique Bert Dhondt, responsable des campagnes d’Oxfam-Solidarité.


« Tout ceci n’aurait pu se faire sans les voix de centaines de milliers de personnes appelant les entreprises à respecter les droits fonciers des paysans au sein de leur chaîne d’approvisionnement. Toute entreprise, si grande soit-elle, se doit d’être à l’écoute de ses clients.  L’industrie alimentaire peut donc bel et bien s’améliorer si les consommateurs l’exigent », estime Bert Dhondt.


Coca-Cola et AB Foods

Ains PepsiCo suit l’exemple de son grand rival Coca-Cola, qui en novembre 2013 s’est également engagé de la sorte. Dernièrement le groupe Associates British Foods (ABF) a lui aussi annoncé la mise en place d’une nouvelle politique respectant le principe de consentement libre, préalable et éclairé (FPIC), qui  permet de protéger les droits fonciers des communautés locales.


« Nous nous félicitons de la  démarche de PepsiCo. Nous suivrons de près comment PepsiCo mettra en pratique ses promesses. En outre nous poursuivons nos efforts, en collaboration avec des partenaires locaux, afin de trouver des solutions pour les communautés locales – notamment au Brésil et au Cambodge –,  qui continuent à se battre pour l’accès à leurs terres », conclut Bert Dhondt.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.