PepsiCo surpasse les attentes grâce aux snacks (et au Covid)

PepsiCo surpasse les attentes grâce aux snacks (et au Covid)
Photo : calimedia / Shutterstock.com

PepsiCo a surpassé les attentes en enregistrant une croissance de 5,3 % sur le trimestre écoulé. Ce résultat est principalement imputable aux snacks et aux chips qui sont manifestement très prisés en période de crise sanitaire.

 

Les consommateurs continuent à grignoter

PepsiCo a vu son chiffre d’affaires net progresser de 5,3 % sur le trimestre écoulé. Le chiffre d’affaires total s’est ainsi établi à 18,09 milliards de dollars, alors que les prévisions moyennes des analystes faisaient état de 17,23 milliards de dollars. Le bénéfice du producteur de chips et de sodas a également dépassé les prévisions des analystes. Le groupe a enregistré un bénéfice ajusté de 1,66 dollar par action, alors que Wall Street tablait sur 1,49 dollar par action. Il y a un an, PepsiCo avait réalisé un bénéfice net de 2,1 milliards de dollars sur la même période. Cette année, c’est 2,29 milliards de dollars.


Les divisions Frito-Lay et Quaker Foods (snacks) se sont particulièrement distinguées avec une croissance organique des ventes de 6 %, malgré la fin du confinement et une reprise progressive de la vie sociale au troisième trimestre. Aux États-Unis, PepsiCo éprouve même des difficultés à satisfaire la demande pour sa nouvelle variété de Cheetos « macaroni fromage », rapporte CNBC.

 

Les sodas à la traîne

En Amérique du Nord, les ventes de boissons n’ont progressé que de 3 % alors que les thés Lipton et les cafés Starbucks ont enregistré une croissance à deux chiffres. En dehors de son marché domestique américain, PepsiCo a enregistré une croissance organique des ventes de 4 %, toujours grâce aux snacks. Selon le CEO Ramon Laguarta, la reprise des ventes de boissons non alcoolisées sera plus lente en Europe des variantes locales des mesures sanitaires qui continueront à peser sur le commerce de détail et la consommation événementielle. 


Pour le reste de l’année 2020, PepsiCo prévoit désormais une croissance du chiffre d’affaires de 4 % – ce qui correspond aux prévisions initiales – et un bénéfice par action de 5,5 dollars. C’est 38 cents sous les objectifs initiaux.