Pierre Marcolini est le huitième chocolatier sur la liste des ‘fournisseurs de la Cour’ | RetailDetail

Pierre Marcolini est le huitième chocolatier sur la liste des ‘fournisseurs de la Cour’

Pierre Marcolini est le huitième chocolatier sur la liste des ‘fournisseurs de la Cour’

A la veille de la Fête du Roi, trois nouveaux fournisseurs de la Cour ont été désignés.  Le plus connu des trois est le chocolatier Pierre Marcolini, juste à temps avant le début de son aventure chinoise.

 

« Cela démontre notre maturité en tant qu’entreprise »

Le chocolatier ‘à la mode’ Pierre Marcolini – le Bruxellois qui depuis plus de 20 ans fait fureur avec ses pralines au gingembre, au thé et autres parfums peu conventionnels – peut désormais se nommer ‘fournisseur de la Cour’.  C’est ce que le Palais a annoncé la veille de la Fête du Roi qui a lieu le 15 novembre.

 

 « Cela démontre notre maturité en tant qu’entreprise », précise Marcolini.  Le chocolatier trouve néanmoins encore une autre explication : « Le fait que nous ayons l’occasion de devenir fournisseur de la Cour, atteste d’une plus grande modernité à la Cour. »

 
Marcolini se lance en Chine en 2016

Le titre honorifique arrive au moment approprié puisque Marcolini ouvrira très bientôt une boutique de trois étages dans le quartier le plus chic de Tokyo et que l’aventure chinoise débutera en 2016.  « En Asie, un brevet de fournisseur de la Cour est un atout majeur supplémentaire.  En Belgique, nous sous-estimons le prestige de notre famille royale à l’étranger. »

 

Marcolini est le huitième chocolatier qui peut se nommer ‘fournisseur de la Cour’, après Galler, Godiva, Leonidas, Mary, Neuhaus, Wittamer et Van Dender.  Notre pays compte une centaine de chocolatiers.


Déjà plus de 100 ‘fournisseurs de la Cour’

En plus de Pierre Marcolini, Euro-Mousse, le fabricant de matelas originaire de Ninove, et l’Horlogerie Ancienne de Bruxelles sont les deux autres heureux élus.  Les nouveaux titulaires seront reçus au Palais par le roi et la reine le 8 décembre prochain.

 

Entre-temps, plus de 100 entreprises ont été nommés ‘fournisseurs de la Cour’, un titre attribué par le roi sur les conseils de l’intendant de la liste civile.  L’entreprise en question doit fournir des livraisons ou des prestations pour la liste civile depuis plus de cinq ans, doit avoir son siège social en Belgique et doit être inscrit au registre de commerce belge.  Le brevet qui est renouvelable, est attribué pour une période de cinq ans.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.

Delhaize lance un label alimentaire et distribue des fruits gratuits

18/04/2018

Afin de promouvoir un régime alimentaire plus équilibré, Delhaize ambitionne le lancement d’un label affichant clairement la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le conflit sur les prix opposant Nestlé à Colruyt, Edeka et Intermarché touche-t-il à sa fin ?

17/04/2018

Colruyt, Edeka et Intermarché semblent se rapprocher d’un accord dans le conflit sur les prix qui les oppose à Nestlé : dans une nouvelle proposition le géant suisse fait des concessions. Entretemps les stocks des retailers commencent à s’épuiser.