PinguinLutosa rebaptisé Greenyard Foods

PinguinLutosa rebaptisé Greenyard Foods

A partir du 1er septembre le groupe alimentaire PinguinLutosa sera rebaptisé Greenyard Foods. Ce changement de nom vise à mettre l’accent sur le cœur métier du groupe, à savoir les légumes et fruits frais, ainsi que les préparations prêtes-à-l’emploi en surgelé et en conserves.

Nouveau nom, nouvelle mission

Le groupe en est déjà à son troisième changement de nom. Initialement l’enseigne s’appelait Pinguin et était spécialisée dans les légumes surgelés.  Suite à la reprise de l’entreprise de transformation de pommes de terre Lutosa en 2009, le groupe fut baptisé PinguinLutosa.  Après la cession récente de Lutosa, le groupe portera désormais le nom de Greenyard Foods.


Ce changement de nom traduit également les ambitions internationales du groupe. L’entreprise décrit sa nouvelle mission comme suit : « Greenyard Foods est  une entreprise de renom international dans le domaine de la transformation de fruits et légumes fraîchement récoltés en produits de longue conservation, savoureux et  sains. Nos produits prêts-à-l’emploi sont faciles et rapides à préparer et offre la commodité en plus-value. »


La transformation de pommes de terre ne fait plus partie des activités du groupe. Récemment le groupe, sous la direction de Hein Deprez, a vendu sa division pommes de terre à l’entreprise canadienne McCain pour 225 millions d’euros.


Augmentation du capital de 100 millions d’euros

En vue de financer ses projets d’expansion, Greenyard Foods envisage d’injecter 100 millions d’euros de capital frais dans l’entreprise par l’émission d’obligations.


Concrètement l’entreprise projette de racheter quatre complexes immobiliers de l’Union Fermière Morbihannaise, dont deux en France, un en Pologne et un en Hongrie. L’achat d’un site de production à Boston (Royaume-Uni)  est également inscrit au programme. Il s’agit de sites que le groupe utilise déjà dans le cadre de ses activités, mais dont il n’est pas encore propriétaire.


Au niveau opérationnel, l’entreprise entend poursuivre son implantation sur de nouveaux marchés en dehors de l’Europe et souhaite se concentrer davantage sur l’innovation de ses produits.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Solides performances pour Albert Heijn, stabilité pour Delhaize au 4ème trimestre

24/01/2018

Ahold Delhaize a réalisé un quatrième trimestre satisfaisant, grâce aux solides performances d’Albert Heijn et Bol.com. En Belgique Delhaize continue de stagner.

Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Back to top