Plainte collective contre Nestlé, Mars et Hershey’s pour exploitation des enfants | RetailDetail

Plainte collective contre Nestlé, Mars et Hershey’s pour exploitation des enfants

Plainte collective contre Nestlé, Mars et  Hershey’s pour exploitation des enfants

Aux Etats-Unis une plainte collective a été déposée contre Nestlé et Mars pour exploitation des enfants dans les champs de cacao. Rien qu’en Côte d’Ivoire et au Ghana, 1,5 million d’enfants travailleraient dans les plantations.

Trois plaintes collectives en Californie

Les fabricants de chocolat Nestlé, Mars et Hershey's – qui produisent notamment les marques Kit Kat, M&M's, MilkyWay, Reese's ou encore Butterfinger – ont été assignés en justice en Californie suite à trois plaintes collectives. Selon le bureau d’avocats Hagens Berman, les trois géants alimentaires auraient enfreint la loi californienne en omettant de mentionner que leurs fournisseurs en Côte d’Ivoire employaient des enfants : « Les consommateurs qui nous ont contactés sont choqués que le chocolat qu’ils achètent ait un arrière-goût amer et sombre. »

 

Le bureau d’avocats s’appuie notamment sur un rapporte de l’ONG internationale Labor Rights Forum, qui affirme que rien qu’en Côte d’Ivoire et au Ghana environ 1,5 à 2 millions d’enfants travaillent dans les plantations : soit près d’un cinquième de plus que cinq ans auparavant.

 

« Nous sommes une partie de la solution »

Dans une première réaction les trois entreprises concernées soulignent que le travail des enfants est « inacceptable et répréhensible » et disent mettre tout en œuvre pour s’attaquer à ce problème, tout en ajoutant que le problème est complexe et indissociable des défis économiques, politiques et sociaux sur place, dont la pauvreté, la famine et bien d’autres.

 

Nestlé, Mars et Hershey's disent investir des centaines de millions pour améliorer les conditions de vie de la population locale, afin que les enfants puissent aller à l’école au lieu de travailler dans les plantations. De plus les trois entreprises collaborent avec des organisations locales et internationales afin d’acheter uniquement du cacao 100% certifié d’ici 2020. Le problème ne peut être solutionné par des procès, comme ceux en Californie », estime les trois entreprises : « Au contraire, nous sommes une partie de la solution. »

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


The Belgian Chocolate House ouvre son premier magasin urbain belge

19/07/2018

The Belgian Chocolate House (le plus grand retailer chocolatier au monde avec pas moins de 1.000 de tonnes de chocolat par an) ouvre sa première boutique située dans une rue commerçante belge. Les clients peuvent également y consommer sur place.

Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

Illy est courtisé par Douwe Egberts et Nestlé

18/07/2018

Pour l’instant, la fin des mouvements de consolidation dans le secteur du café n’est pas en vue. Tant JAB que Nestlé s’intéressent à l’entreprise italienne Illycaffè, mais il n’est pas certain que la famille veuille vendre la société.

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.