Quick : nouveau CEO et rééchelonnement de sa dette | RetailDetail

Quick : nouveau CEO et rééchelonnement de sa dette

Quick : nouveau CEO et rééchelonnement de sa dette

Quick, la chaîne de restauration rapide d’origine belge, passée sous pavillon français depuis 2007, a  nommé Cédric Dugardin comme nouveau président-directeur. Celui-ci devrait redonner des ailes à la chaîne fast-food après le rééchelonnement de sa dette à l’automne dernier.

Exit Jacques-Edouard Charret

Fin de la semaine dernière le Français Cédric Dugardin a été designé comme nouveau  président-directeur de Quick. Il succède à son compatriote Jacques-Edouard Charret, à la tête du groupe depuis début 2010, mais qui désormais  « souhaite poursuivre de nouveaux projets. »


Dugardin a rejoint le Groupe Quick en 2007, comme directeur financier et a été nommé directeur général adjoint en 2010. Le nouveau CEO est diplômé de la Sorbonne et de la London School of Economics.  Il a débuté sa carrière chez PriceWaterhouseCoopers, pour ensuite intégrer le groupe  Altadis (entreprise active dans le secteur du tabac).


375 millions d’euros de dettes

Cédric Dugardin est à l’origine du rééchelonnement de la dette de Quick, mis en place depuis novembre dernier. Le groupe avait déjà fait part de ce rééchelonnement au journal De Tijd, sans préciser pour autant les détails de cet accord, qui doit d’ailleurs encore être approuvé par le tribunal de commerce de Bobigny (Paris).


« Cet accord n’a pas d’impact sur les activités, l’emploi et les fournisseurs de Quick » indique la porte-parole dans le journal De Tijd. Elle ajoute que l’année dernière le chiffre d’affaires de Quick s’élevait à plus d’un milliard d’euros, soit une croissance de 5%.


Depuis début 2007 le groupe Quick d’origine belge est passé entièrement aux mains du fonds d’investissement CDC Capital Investissement (actuellement Qualium) et est donc juridiquement un groupe français. Qualium a racheté la chaîne pour 730 millions d’euros. Une partie du montant de la reprise a été emprunté et l’entreprise rachetée rembourse ensuite la dette. D’où une énorme dette pour Quick : fin 2011  celle-ci s’élevait encore à 400 millions d’euros. A présent il reste encore 375 millions à rembourser », rapporte le journal De Tijd.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.