Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.

Gagnant-gagnant pour Prime et Whole Foods

Amazon compte déjà plus de 100 millions de membres prime, qui désormais bénéficieront d’une réduction supplémentaire de 10% sur des centaines de produits chez Whole Foods. Il leur suffit pour cela de télécharger l’app Whole Foods, de relier celle-ci à leur abonnement Prime et d’ensuite l’activer en magasin. Les points de vente de Floride seront les premiers à profiter de cet avantage, qui dès l’été sera  déployé dans l’ensemble des Etats-Unis.


Ce n’est pas la première fois qu’Amazon tente d’attirer ses membres Prime chez Whole Foods : cette année Amazon a déjà étendu son service Prime Now (livraison gratuite endéans les deux heures) aux achats alimentaires effectués dans les magasins Whole Foods d’une dizaine de villes pilotes. Les titulaires d’une ‘Amazon Prime Visa Card’ bénéficient en outre d’un ‘cashback’ de 5% sur tous leurs achats chez Whole Foods. Par ailleurs Amazon a, par deux fois, diminué les prix chez Whole Foods, ce dont profitent donc également les non-membres d’Amazon Prime.


Les spécialistes y voient une ‘double’ stratégie : d’une part convaincre le plus possible de clients de Whole Foods de s’abonner à Amazon Prime, et d’autre part attirer autant de membres Prime que possible dans les magasins Whole Foods. « Dans les décennies à venir l’alimentation deviendra peut-être pour Amazon ce que les livres étaient pour Amazon dans les années ‘90 », prédit Michael Patcher, analyste de marché chez Wedbush.


En outre, le 11 mai Amazon a augmenté le prix de l’abonnement Prime de 99 à 199 euros. « Nous continuons sans cesse à rehausser la valeur de l’offre Prime », argumentait le directeur financier Brian Olsavsky pour justifier cette hausse de prix.