Rémy Cointreau fait ses adieux à sa directrice générale

Valérie Chapoulaud-Floquet, directrice générale du groupe de spiritueux français Rémy Cointreau, quittera ses fonctions à la fin de l’année pour « motifs personnels ». C’est ce qu’annonce le groupe, « avec regret ».


Excellent palmarès

« C’est avec beaucoup d’émotion que je quitterai le groupe Rémy Cointreau à la fin de l’année, une fois le flambeau passé à mon successeur. Je suis sereine, car ses résultats, ses fondations, ses équipes et sa vision stratégique permettent d’envisager l’avenir avec optimisme, ambition et succès. » Le départ de la directrice générale a créé la surprise : durant son exercice décalé 2018/19 Rémy Cointreau a vendu pour 1,22 milliard d’euros de spiritueux, soit une croissance du chiffre d’affaires de 7,9%. Le bénéfice opérationnel a bondi de 14% à 263,3 millions d’euros sur base organique. Le management avait alors réitéré son ambition de devenir leader mondial des spiritueux d’exception : bref, un excellent palmarès.


Lorsque Valérie Chapoulaud-Floquet, ex-L’Oréal et ex-Louis Vuitton, a pris les commandes de Rémy Cointreau en 2014 la situation était pourtant totalement différente : le groupe français était en difficulté. Sous sa direction le spécialiste des spiritueux s’est pleinement focalisé sur le marché ‘super premium’ : ce segment, avec des bouteilles d’au moins 50 dollars (pour une bouteille de cognac Louis XIII les fans sont prêts à payer 2.500 euros), connaît une croissance deux fois plus élevée que celle du marché. Ce repositionnement sur le haute de gamme a été couronné de succès : depuis son arrivée le cours de l’action a doublé.


La directrice générale vient maintenant d’annoncer qu’elle quittait ses fonctions pour des « motifs personnels ». Le groupe a précisé que son départ n’était pas lié à des problèmes de santé. Pour l’instant on ignore encore qui lui succédera.