Résultats semestriels décevants pour Colruyt

Résultats semestriels décevants pour Colruyt

Pour la période avril-septembre Colruyt affiche un bénéfice de 158,7 millions d’euros, soit 7,6% de moins par rapport à l’année dernière. Avec ces chiffres semestriels et malgré la croissance du chiffre d’affaires de 7,7% (5,9% pour les magasins Colruyt mêmes, 14,2% pour Okay et Bio-Planet), la croissance continue du bénéfice depuis 1980 semble révolue.

 

Le chiffre d’affaires continue à progresser

Le chiffre d’affaires par contre continue à augmenter et s’élève aujourd’hui à 3,828 milliards d’euros : suite à la crise économique actuelle, de plus de plus de consommateurs optent pour les produits les moins chers,  le ‘core business’ de Colruyt. Le fait que le bénéfice baisse malgré tout, s’explique, selon le distributeur de Hal, par l’inflation des coûts.


Un hard discounter ne peut quasiment pas répercuter la hausse des prix des matières premières sur le consommateur et Colruyt ne semble pas pour l’instant disposer des armes nécessaires pour diminuer les coûts. Colruyt étant connu principalement comme chaîne de supermarchés à bas coûts, ceci laisse donc très peu de marge. Le bénéfice de l’entreprise a chuté de 6,5% à 228,6 millions d’euros et le bénéfice net de 7,6% à 158,7 millions d’euros. La marge opérationnelle a donc baissé également, mais les analystes considèrent malgré tout Colruyt comme l’une des chaînes de supermarchés les plus rentables de notre pays, voire même de l’Europe.

Troisième déception consécutive

Nouvelle désillusion donc pour les investisseurs de Colruyt, la troisième déjà cette année. En juillet le discounter pour la toute première fois n’avait pas réussi à atteindre ses objectifs et avait déçu les attentes des analystes. Ensuite en septembre un pronostic prudent annonçant un bénéfice net pour 2011-2012 stable tout au plus.


Et voilà maintenant l’annonce d’ une baisse du bénéfice, ce qui met Colruyt devant un sérieux défi quant au pronostic annuel : « Notre objectif pour l'année comptable 2011-2012 est de réaliser un bénéfice net consolidé qui approche celui de l'année dernière, ce qui dans le climat économique actuel est un véritable défi », comme l’a précisé Jef Colruyt, CEO du groupe.


 

Toutefois de nombreux investisseurs ont interprété cette annonce comme un avertissement sur les bénéfices déguisé, d’où une  baisse de l’action Colruyt ce mardi de 5%.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure


Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Fermeture d’Albert Heijn à Louvain

26/04/2017

Le point de vente d’Albert Heijn sur la Engels Plein à Louvain ferme ses portes. D’ici quelques semaines le magasin rouvrira, mais cette fois sous l’étendard de l’enseigne allemande Lidl.

Les coûts pèsent sur le bénéfice de Coca-Cola

25/04/2017

Au premier trimestre 2017 le fabricant de boissons rafraîchissantes Coca-Cola a généré moins de bénéfice que l’année auparavant. De plus le chiffre d’affaires est à nouveau en recul, et ce pour le huitième trimestre consécutif.

Ikea envisage le lancement de restaurants individuels

24/04/2017

Vu le succès grandissant des restaurants Ikea dans les magasins de la chaîne, le géant suédois envisage l'ouverture de restaurants individuels. Ikea Food est l'un des segments qui connaît la plus forte croissance au sein du groupe.

Filet Pur : Ce n’est qu’une suggestion, Jef

21/04/2017

Certains retailers ont trop d’argent, mais manquent d’idées marketing. L’Asie a un problème d’alcool et vous devriez vraiment manger plus de légumes. Voilà un petit échantillon de ce que vous propose RetailDetail Food dans sa joyeuse rubrique hebdomadaire.

Danone aux prises avec des volumes en baisse

21/04/2017

Le chiffre d’affaires de l’entreprise alimentaire Danone a grimpé de 3% au cours du premier trimestre 2017, alors que le volume a enregistré un recul de 2,6%.  C’est principalement la vente de produits laitiers qui a été décevante.

Konings reprend une usine française de Bacardi

21/04/2017

Le fabricant de boissons Konings a racheté une usine de son concurrent Bacardi-Martini.  Dès le 1er janvier, l’établissement situé à Beaucaire, ainsi que ses 72 collaborateurs, seront aux mains de l’entreprise belge.

Back to top