Rayon verrouillé : la vente d’alcool interdite dans le retail, qu’en est-il ?

Rayon verrouillé : la vente d’alcool interdite dans le retail, qu’en est-il ?
Photo: Shutterstock

Comment faites-vous, en tant que supermarché ou magasin de nuit, pour que les clients ne puissent plus acheter d’alcool après 20 heures ? Comeos tente de trouver une réglementation uniforme, aux Pays-Bas de nombreux supermarchés ferment plus tôt que d’habitude.

 

Interdiction pendant une heure

L’interdiction de la vente d’alcool après 20 heures met également de nombreux détaillants dans une position difficile. Pour les magasins de nuit, cela implique qu’ils ne peuvent vendre de l’alcool que pendant deux heures. Une catastrophe, estime le secteur, qui avait déjà tiré la sonnette d’alarme en mars pendant toute la durée du confinement. Les magasins ne toucheraient pas non plus de primes d’indemnisation, a déclaré l’entrepreneur Ranjit Grewal à Het Nieuwsblad.


Mais en général, beaucoup de supermarchés sont aussi ouverts jusqu’à 21 heures le vendredi. Ainsi, une heure par semaine, ils devraient maintenant barricader les rayons ou refuser l’achat de boissons alcoolisées. « Vraiment très difficile », selon Delhaize. La chaîne prévoit de donner des conseils aux franchisés sur la meilleure façon de procéder, mais souligne qu’elle ne peut rien leur imposer. Comeos entame des discussions avec les autorités compétentes, dans l’espoir que la fédération professionnelle puisse établir des accords uniformes pour l’ensemble du secteur.

 

Expérience aux Pays-Bas

Pour s’orienter, ils peuvent regarder de l’autre côté de la frontière, chez leurs voisins du Nord. Depuis le 15 octobre, la vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures, alors que les supermarchés sont souvent ouverts jusqu’à 21 heures, voire 22 heures. Le secteur craignait des conflits entre clients et employés, des difficultés pratiques et des coûts supplémentaires. C’est pourquoi les petites chaînes telles que Deen, Hoogvliet et Poiesz ont décidé de fermer les magasins à 20 heures.


Les grandes chaînes, comme Albert Heijn, Jumbo et Lidl, maintiennent leurs horaires d’ouverture. L’accès aux aux rayons est bloqué à l’aide de conteneurs, de caisses et de ruban. Toute personne qui tente de faire passer des boissons alcoolisées à la caisse après 20 heures se voit confisquer son achat (avorté) par les employés.

 

Et qu’en est-il de l’e-commerce ?

Jusqu’à présent, aucun incident majeur n’est survenu aux Pays-Bas. Les détaillants communiquent largement les nouvelles mesures et les clients sont bien informés, rapportent les journaux hollandais. Cependant, en ligne, la situation est plus floue : les clients peuvent toujours passer des commandes 24 heures sur 24 sur les boutiques en ligne et sur les plateformes, mais l’alcool ne peut plus être livré après 20 heures. 


Pas même si c’est l’horaire de livraison habituel pour les courses hebdomadaires ou si les coursiers livrent des boissons commandées au préalable, ce qui complique les choses sur le plan logistique. Aux Pays-Bas, les livreurs de repas Deliveroo et Takeaway.com ont déjà supprimé les boissons alcoolisées des menus après 20 heures.