Red Market «source d’inspiration pour le hard discount français»

Red Market «source d’inspiration pour le hard discount français»

LSA, magazine retail représentatif en France, a consacré un dossier-photos à « Bruxelles, une capitale très marchande ». La revue spécialisée a envoyé Frank Rosenthal, auteur et consultant en retail, avec son appareil photo à la main dans la capitale belge, afin d’y découvrir des concepts qui illustrent « la diversité et la modernité du retail au pays des belges » et qui pourraient inspirer les distributeurs français.  Où est donc passé le chauvinisme français ?

Mention spéciale pour Red Market

Lors de sa visite à Bruxelles, Frank Rosenthal semble avant tout avoir été impressionné par Red Market, filiale de Delhaize. « L’une des enseignes qui a le plus fait parler d’elle ces dernières années en Belgique. Un concept intéressant parce qu’il se démarque du concurrent discounter, Colruyt, et constitue une vraie alternative, mais également parce qu’il est très innovant et repose à 100% sur le self scanning. La promesse est double : les courses plus rapides et les courses moins chères. Sans doute une inspiration pour le hard discount en France », selon le consultant en retail, qui ajoute : « La principale différence avec le hard discount ? La propreté et surtout la facilité de circulation, faire ses courses n'est pas une punition ! »

Les classiques belges vus à travers le regard d’un étranger

Lors de son passage en Belgique, Frank Rosenthal a également visité d’autres  points de vente, qu’il décrit comme suit :

 

  • Schleiper, «un véritable temple des arts décoratifs»
  • Ralph Lauren concept store à la porte de Namur, «l’un des plus beaux magasins Ralph Lauren en Europe»   
  • Hema, «une source d’inspiration pour la simplicité»
  • Deli Traiteur, «une offre très riche de produits frais et une réel contact humain»
  • Delhaize AD, «un magasin de proximité de taille d’un petit supermarché»
  • Dille & Kamille, «une sorte de droguerie moderne, concept dans lequel la distribution française a peu investi»
  • Louis Delhaize, «magasins de réelle proximité que l’on fréquente avant tout à pied, avec un assortiment de dépannage»
  • Okay, «même s’ils sont un peu plus qualitatifs, un peu plus chers, un peu moins grands et un peu mieux chauffés, ces magasins ont le vrai look Colruyt et l’air de famille avec le groupe est très reconnaissable»

 

Intéressant de découvrir les classiques belges à travers le regard d’un étranger ! Accédez au dossier-photos : Bruxelles, une capitale très marchande.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top