Remaniements à la direction d’Albert Heijn

Remaniements à la direction d’Albert Heijn

La chaîne de supermarchés Albert Heijn a apporté quelques modifications au sein de sa direction. Adriaan Thierry quitte l’entreprise et quelques autres directeurs se sont vu attribuer de nouvelles responsabilités.

Plusieurs glissements

Marit van Egmond est nommée executive vice president Merchandising & Sourcing et devient ainsi la responsable du département des produits frais et des produits non-périssables au sein de la direction. Dès lors, la fonction d’Erik-Jan Mares, qui était directeur des produits non-périssables, est supprimée. Cela fait quelques semaines déjà qu’il travaille à la fusion entre Ahold et Delhaize.

 

Quant à Saskia Egas Reparaz, elle a été désignée comme senior vice president Marketing & Format. Elle était précédemment aux commandes de AH to go. Sa nouvelle fonction chevauche celle du directeur Omnichannel Marketing & Format, Adriaan Thierry, qui pour cette raison quitte l’entreprise. Les activités online ont été détachées du Marketing & Format : en tant que genernal manager d’Albert Heijn online, Selma Postma rapportera dorénavant directement à Wouter Kolk.

 

Eloignement de l’omnichannel ?

Ce qui frappe dans ce changement de structure, c’est la dissociation du online d’un côté et du Marketing & Format de l’autre, ce qui, à première vue, semble être un éloignement de la stratégie omnichannel qu’Albert Heijn avait annoncée précédemment. Interrogée à ce sujet, la porte-parole Els Van Dijk réagit en précisant que le changement de structure de l’organisation n’affecte nullement l’omnichannel. Au contraire, l’importance du online et les ambitions d’AH dans le domaine online expliqueraient pourquoi Selma Postma va rapporter en direct à Wouter Kolk. De plus, Postma rend compte également à Hanneke Faber, qui s’occupe du online dans le comité de direction d’Ahold.

 

En d’autres termes, Ahold ne crée donc pas de silo online puisque, selon l'entreprise, il est toujours question d’une collaboration intégrale entre l'online et le Marketing & Format. L'ensemble du management travaille sur base du calendrier retail où sont fixés les accords concernant les activités d’Albert Heijn pour ces prochains mois. Des ajustements sont encore possibles, précise Van Dijk.  Mais la question est de savoir si Albert Heijn avec ces glissements n'est pas en train de trier au préalable en vue de la fusion de l'organisation avec Delhaize.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

La glace italienne, leader du marché en Europe

11/08/2017

Qui dit cuisine italienne pense inévitablement aux pâtes et aux pizzas, mais les Italiens jouissent également d’une solide réputation pour leurs glaces. Au niveau de la producton ils sont leader du marché européen. 

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

11/08/2017

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

Back to top