Remaniements à la direction d’Albert Heijn

Remaniements à la direction d’Albert Heijn

La chaîne de supermarchés Albert Heijn a apporté quelques modifications au sein de sa direction. Adriaan Thierry quitte l’entreprise et quelques autres directeurs se sont vu attribuer de nouvelles responsabilités.

Plusieurs glissements

Marit van Egmond est nommée executive vice president Merchandising & Sourcing et devient ainsi la responsable du département des produits frais et des produits non-périssables au sein de la direction. Dès lors, la fonction d’Erik-Jan Mares, qui était directeur des produits non-périssables, est supprimée. Cela fait quelques semaines déjà qu’il travaille à la fusion entre Ahold et Delhaize.

 

Quant à Saskia Egas Reparaz, elle a été désignée comme senior vice president Marketing & Format. Elle était précédemment aux commandes de AH to go. Sa nouvelle fonction chevauche celle du directeur Omnichannel Marketing & Format, Adriaan Thierry, qui pour cette raison quitte l’entreprise. Les activités online ont été détachées du Marketing & Format : en tant que genernal manager d’Albert Heijn online, Selma Postma rapportera dorénavant directement à Wouter Kolk.

 

Eloignement de l’omnichannel ?

Ce qui frappe dans ce changement de structure, c’est la dissociation du online d’un côté et du Marketing & Format de l’autre, ce qui, à première vue, semble être un éloignement de la stratégie omnichannel qu’Albert Heijn avait annoncée précédemment. Interrogée à ce sujet, la porte-parole Els Van Dijk réagit en précisant que le changement de structure de l’organisation n’affecte nullement l’omnichannel. Au contraire, l’importance du online et les ambitions d’AH dans le domaine online expliqueraient pourquoi Selma Postma va rapporter en direct à Wouter Kolk. De plus, Postma rend compte également à Hanneke Faber, qui s’occupe du online dans le comité de direction d’Ahold.

 

En d’autres termes, Ahold ne crée donc pas de silo online puisque, selon l'entreprise, il est toujours question d’une collaboration intégrale entre l'online et le Marketing & Format. L'ensemble du management travaille sur base du calendrier retail où sont fixés les accords concernant les activités d’Albert Heijn pour ces prochains mois. Des ajustements sont encore possibles, précise Van Dijk.  Mais la question est de savoir si Albert Heijn avec ces glissements n'est pas en train de trier au préalable en vue de la fusion de l'organisation avec Delhaize.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top