Seule la moitié des magasins locaux acceptent les chèques-repas électroniques | RetailDetail

Seule la moitié des magasins locaux acceptent les chèques-repas électroniques

Seule la moitié des magasins locaux acceptent les chèques-repas électroniques

Seuls 53% des magasins alimentaires locaux acceptent les paiements avec des chèques-repas électroniques. Pourtant le temps presse, car dans quelques mois la version papier disparaîtra définitivement.

Les supérettes sont les plus avancées

A partir du 1er octobre les 1,6 million de salariés qui bénéficient de chèques-repas dans notre pays, les recevront uniquement sous forme électronique. Pour ceux qui recevront encore des chèques-repas papier durant le mois de septembre (mi-août plus de 10.000 entreprises distribuaient encore des chèques-repas papier), ceux-ci seront encore utilisables jusqu’à fin décembre. Mais à partir du 1er janvier 2016 la version papier sera définitivement abandonnée.


Toutefois un sondage du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) révèle qu’aujourd’hui seule la moitié des commerces alimentaires locaux acceptent des chèques-repas électroniques. Les supérettes semblent les plus avancées, alors que les boulangers ou encore les bouchers restent à la traîne, indique le SNI. Les trois émetteurs de chèques-repas électroniques  (Sodexo, Edenred et Monizze) confirment que les petits commerçants ne sont pas encore très chauds à l’idée d’adopter ce système digital.

 

Réticence des petits commerçants

L’organisation des indépendants comprend la réticence des petits commerçants : « Les commerçants sont obligés de conclure un contrat avec les trois émetteurs de chèques, afin de donner la possibilité à leurs clients de payer avec des chèques-repas électroniques. Un contrat commun aurait été plus pratique et plus efficace », estime la présidente du SNI, Christine Mattheeuws. « De plus les commerçants doivent également se procurer un terminal, ce qui engendre des frais supplémentaires. De ce point de vue-là le système des chèques-repas papier était plus simple : soit les commerçants renvoyaient les chèques à l’émetteur concerné, soit ils les utilisaient pour payer leurs fournisseurs. »


Le SNI est depuis longtemps un fervent adepte de la suppression des chèques-repas, version papier et électronique. La contre-valeur du chèque-repas pourrait être reprise en tant qu’indemnité nette sur la fiche de salaire sous l’intitulé ‘indemnité repas’, estime l’organisation.

 

« Bien que nous ne soyons pas favorables à de tels chèques, nous conseillons aux commerces alimentaires locaux de donner la possibilité à leurs clients de payer avec des chèques-repas électroniques », recommande Mattheeuws. « Si les détaillants ne le font pas, le secteur perdra une partie de ses clients. Ceux-ci feront toutes leurs courses au supermarché, où les chèques-repas sont acceptés. Ce serait très dommage pour le secteur », poursuit-elle.


Le SNI a réalisé son enquête auprès de 631 magasins alimentaires locaux : boulangers, bouchers, légumiers, poissonniers, fromagers, traiteurs et supérettes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.