Seule la moitié des magasins locaux acceptent les chèques-repas électroniques

Seule la moitié des magasins locaux acceptent les chèques-repas électroniques

Seuls 53% des magasins alimentaires locaux acceptent les paiements avec des chèques-repas électroniques. Pourtant le temps presse, car dans quelques mois la version papier disparaîtra définitivement.

Les supérettes sont les plus avancées

A partir du 1er octobre les 1,6 million de salariés qui bénéficient de chèques-repas dans notre pays, les recevront uniquement sous forme électronique. Pour ceux qui recevront encore des chèques-repas papier durant le mois de septembre (mi-août plus de 10.000 entreprises distribuaient encore des chèques-repas papier), ceux-ci seront encore utilisables jusqu’à fin décembre. Mais à partir du 1er janvier 2016 la version papier sera définitivement abandonnée.


Toutefois un sondage du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) révèle qu’aujourd’hui seule la moitié des commerces alimentaires locaux acceptent des chèques-repas électroniques. Les supérettes semblent les plus avancées, alors que les boulangers ou encore les bouchers restent à la traîne, indique le SNI. Les trois émetteurs de chèques-repas électroniques  (Sodexo, Edenred et Monizze) confirment que les petits commerçants ne sont pas encore très chauds à l’idée d’adopter ce système digital.

 

Réticence des petits commerçants

L’organisation des indépendants comprend la réticence des petits commerçants : « Les commerçants sont obligés de conclure un contrat avec les trois émetteurs de chèques, afin de donner la possibilité à leurs clients de payer avec des chèques-repas électroniques. Un contrat commun aurait été plus pratique et plus efficace », estime la présidente du SNI, Christine Mattheeuws. « De plus les commerçants doivent également se procurer un terminal, ce qui engendre des frais supplémentaires. De ce point de vue-là le système des chèques-repas papier était plus simple : soit les commerçants renvoyaient les chèques à l’émetteur concerné, soit ils les utilisaient pour payer leurs fournisseurs. »


Le SNI est depuis longtemps un fervent adepte de la suppression des chèques-repas, version papier et électronique. La contre-valeur du chèque-repas pourrait être reprise en tant qu’indemnité nette sur la fiche de salaire sous l’intitulé ‘indemnité repas’, estime l’organisation.

 

« Bien que nous ne soyons pas favorables à de tels chèques, nous conseillons aux commerces alimentaires locaux de donner la possibilité à leurs clients de payer avec des chèques-repas électroniques », recommande Mattheeuws. « Si les détaillants ne le font pas, le secteur perdra une partie de ses clients. Ceux-ci feront toutes leurs courses au supermarché, où les chèques-repas sont acceptés. Ce serait très dommage pour le secteur », poursuit-elle.


Le SNI a réalisé son enquête auprès de 631 magasins alimentaires locaux : boulangers, bouchers, légumiers, poissonniers, fromagers, traiteurs et supérettes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne de supermarchés à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

Le fabricant de Nutella acquiert les activités américaines de confiserie de Nestlé

17/01/2018

Nestlé va céder ses activités américaines de confiserie à l’italien Ferrero pour un montant de 2,4 milliards d’euros. Le fabricant de Nutella devient ainsi le 3ème plus grand chocolatier au monde et le groupe suisse pourra désormais se concentrer sur des produits plus sains aux USA.

Les boissons énergisantes pourraient-elles être interdites aux mineurs ?

16/01/2018

Suite à la demande de l’association néerlandaise de pédiatrie d’interdire la vente de boissons énergisantes aux mineurs, les Pays-Bas initient une étude sur le sujet. En Belgique aussi les médecins signalent les effets nocifs de ce type de boissons.

Le président Macron veut inscrire la baguette au patrimoine mondial

15/01/2018

A l’exemple de la bière belge et la pizza napolitaine, la confédération des boulangers français, soutenue par le président français Macron, souhaite inscrire la baguette a patrimoine mondial immatériel de l’Unesco.

Davantage de supérettes de proximité ouvertes toute la journée le dimanche ?

15/01/2018

Les magasins de proximité avec plus 5 employés doivent avoir la possibilité de rester ouverts dimanche toute la journée, estime le SNI, qui souhaite dès lors rehausser la limite relative au personnel à 10 employés. Mais cela est moins évident qu’il n’y paraît, affirme l’Unizo.

Lactalis rappelle 12 millions de boîtes de lait infantile

15/01/2018

Un énorme scandale a éclaté en France au sujet du lait infantile contaminé à la salmonelle du groupe laitier Lactalis.  L’entreprise va devoir retirer pas moins de 12 millions d’emballages distribués dans 83 pays différents.

Back to top