Six commerces alimentaires locaux sur dix livrent à domicile

Six commerces alimentaires locaux sur dix livrent à domicile

Les livraisons à domicile par des commerces de proximité connaissent un succès grandissant : actuellement six magasins alimentaires locaux sur 10 livrent à domicile et pas seulement chez les seniors ou les personnes à mobilité réduite. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) auprès de 433 commerces de proximité en Belgique.

Avantage concurrentiel vis-à-vis des grandes chaînes

Selon l’ enquête menée auprès de boulangers, bouchers, magasins de fruits et légumes, fromagers, magasins bio et autres commerces  locaux, 62% des magasins alimentaires livrent à domicile. « 72 % d’entre eux le font même pour chaque client qui le demande, alors que d’autres livreurs à domicile se limitent aux seniors et aux clients moins mobiles, aux entreprises ou lorsque les conditions météo sont mauvaises. » précise le SNI. « D’autre part 68 % des magasins de proximité qui livrent à domicile remarquent que la demande pour les livraisons a fortement augmenté ces deux dernières années. »


Les commerçants estiment que la livraison à domicile est inhérente aux magasins de proximité et proposent donc ce service gratuitement. Seuls pour les produits livrés à domicile en règle générale, comme par exemple les paniers petit déjeuner, le client paiera des frais de livraison dans certains cas.


« Cela montre que les entrepreneurs locaux comprennent très bien qu’une prestation supplémentaire de services n’est pas seulement nécessaire mais que cela rapporte aussi. Il s’agit d’un service que les grandes chaînes ne fournissent pas », explique Christine Mattheeuws. La présidente du SNI  ajoute également que suite au vieillissement de la population ce service deviendra de plus en plus important.


Les distributeurs automatiques moins populaires

L’étude indique également que 11% des magasins d’alimentation – principalement les boulangers – ont installé un distributeur automatique, afin de pouvoir servir leurs clients même en dehors des heures d’ouverture. 3% des commerçants envisagent de placer un distributeur.


« Toutefois le succès de ces distributeurs automatiques est moins prononcé que celui des  livraisons à domicile », affirme Christine Mattheeuws. « La moitié des commerçants disposant d’un distributeur constatent une augmentation de la demande et de l’utilisation du distributeur, l’autre moitié non. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: