Sodexo : « Les supermarchés victimes de la suppression des chèques-repas »

Sodexo : « Les supermarchés victimes de la suppression des chèques-repas »

Depuis qu’au sein du gouvernement fédéral  certains se sont montrés favorables  à la suppression des chèques-repas, Sodexo, émetteur des titres, lance une contre-offensive. Selon une étude réalisée par le consultant Ipsos à la demande de Sodexo, le secteur alimentaire principalement, donc les supermarchés, seraient les grands perdants suite à cette mesure.

Onéreux et complexe

La semaine dernière la fédération du commerce Comeos et l’organisation des indépendants flamands Unizo se réjouissaient de  l’appui de trois partis politiques en faveur de l’abandon des chèques-repas. Selon  les deux organisations,  le système est trop onéreux et entraîne  des procédures administratives complexes tant pour les employeurs que pour les commerçants.


De plus chaque année 1,85 milliards d’euros sont gaspillés, suite à la perte ou à l’oubli de titres-repas par les travailleurs.  C’est pourquoi  Comeos et Unizo soutiennent la proposition du vice-premier ministre Johan Vande Lanotte, qui vise à remplacer les chèques-repas par  le versement d’ un supplément de salaire net aux travailleurs.


« Les supermarchés seront les victimes et non Sodexo »

A présent l’émetteur de chèque-repas Sodexo a décidé de contre-attaquer en faisant réaliser une enquête par le consultant Ipsos. Selon cette étude, la suppression des titres-repas aurait un impact négatif sur l’économie belge :  en effet  12,5% de ce salaire supplémentaire, soit  230 millions d’euros, serait épargné par le consommateur, au lieu d’être dépensé.


L’enquête  indique également que 34,5% de ce montant serait consacré à des achats non-alimentaires. Selon les calculs d’Ipsos, ceci signifierait donc que les dépenses alimentaires diminueraient de 869,5 millions d’euros, avec pour conséquence une baisse des revenus des supermarchés de 605 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top