Sodexo : « Les supermarchés victimes de la suppression des chèques-repas » | RetailDetail

Sodexo : « Les supermarchés victimes de la suppression des chèques-repas »

Sodexo : « Les supermarchés victimes de la suppression des chèques-repas »

Depuis qu’au sein du gouvernement fédéral  certains se sont montrés favorables  à la suppression des chèques-repas, Sodexo, émetteur des titres, lance une contre-offensive. Selon une étude réalisée par le consultant Ipsos à la demande de Sodexo, le secteur alimentaire principalement, donc les supermarchés, seraient les grands perdants suite à cette mesure.

Onéreux et complexe

La semaine dernière la fédération du commerce Comeos et l’organisation des indépendants flamands Unizo se réjouissaient de  l’appui de trois partis politiques en faveur de l’abandon des chèques-repas. Selon  les deux organisations,  le système est trop onéreux et entraîne  des procédures administratives complexes tant pour les employeurs que pour les commerçants.


De plus chaque année 1,85 milliards d’euros sont gaspillés, suite à la perte ou à l’oubli de titres-repas par les travailleurs.  C’est pourquoi  Comeos et Unizo soutiennent la proposition du vice-premier ministre Johan Vande Lanotte, qui vise à remplacer les chèques-repas par  le versement d’ un supplément de salaire net aux travailleurs.


« Les supermarchés seront les victimes et non Sodexo »

A présent l’émetteur de chèque-repas Sodexo a décidé de contre-attaquer en faisant réaliser une enquête par le consultant Ipsos. Selon cette étude, la suppression des titres-repas aurait un impact négatif sur l’économie belge :  en effet  12,5% de ce salaire supplémentaire, soit  230 millions d’euros, serait épargné par le consommateur, au lieu d’être dépensé.


L’enquête  indique également que 34,5% de ce montant serait consacré à des achats non-alimentaires. Selon les calculs d’Ipsos, ceci signifierait donc que les dépenses alimentaires diminueraient de 869,5 millions d’euros, avec pour conséquence une baisse des revenus des supermarchés de 605 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.

Delhaize lance un label alimentaire et distribue des fruits gratuits

18/04/2018

Afin de promouvoir un régime alimentaire plus équilibré, Delhaize ambitionne le lancement d’un label affichant clairement la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le conflit sur les prix opposant Nestlé à Colruyt, Edeka et Intermarché touche-t-il à sa fin ?

17/04/2018

Colruyt, Edeka et Intermarché semblent se rapprocher d’un accord dans le conflit sur les prix qui les oppose à Nestlé : dans une nouvelle proposition le géant suisse fait des concessions. Entretemps les stocks des retailers commencent à s’épuiser.