Spa lance une ligne de production pour sodas 100% naturels

Spa lance une ligne de production pour sodas 100% naturels

Le producteur de boissons Spa croit en l’avenir des sodas naturels sans agents conservateurs ni colorants.  Dans l’usine d’embouteillage de Spa Monopole, l’entreprise investit 17,5 millions d’euros dans une ligne de production aseptisée de bouteilles en PET

Un environnement de production protégé

La nouvelle génération de limonades gazeuses de la marque Spa ne contient plus d’agents conservateurs ni de colorants artificiels.  C’était déjà le cas pour le Spa Citron depuis 2012.  Aujourd’hui, ce sera également le cas pour Spa Orange, Spa Lemon Cactus, Spa Apple, Spa Citrus Fruit, Spa Forest Fruit et Spa Grenadine.


L’embouteillage de sodas naturels n’est pas si évident : il demande un environnement de production aseptisé avec une installation d’embouteillage totalement protégée et isolée du reste de la production.  La nouvelle installation a été inaugurée officiellement le 11 mars en présence de Jean-Claude Marcourt, vice-président et ministre wallon de l’économie, de l’industrie et de l’innovation.


La base des innovations futures

En plus d’un important investissement financier, il s’agit d’un grand défi technique pour le groupe Spadel qui a investi des centaines de milliers d’euros dans la formation des opérateurs.  Selon Marc du Bois, administrateur délégué de Spadel, cet effort est plus que justifiée.


« Nous sommes convaincus qu’il existe un très bel avenir pour les sodas à base d’ingrédients 100% naturels et que nous pourrons poursuivre notre croissance dans ce segment de marché.  La gamme cadre complètement dans une stratégie globale du groupe, notamment une production la plus naturelle possible avec une recherche constante d’un développement durable.   La nouvelle ligne aseptisée de Spa Monopole formera d’ailleurs le point de départ d’innovations futures de nos boissons à base d’eau minérale. »


Victime de la taxe sucrière

Du Bois a profité de l’occasion pour souligner le succès immense de la gamme d’eaux aromatisées Spa Touch Of qui ne contiennent aucune calorie et qui tombent pourtant – comme les sodas – sous la taxe santé belge.  « Ce n’est pas normal », pense-t-il : « Ces produits devraient plutôt être promus !  Prenons la Tchéquie qui a tout compris : on y boit déjà plus d’eaux aromatisées que d’eau minérale. »

 

Malgré la taxe sucrière, Spa poursuit ses investissements dans la gamme Touch Of : en avril, deux nouveaux parfums feront leur apparition sur le marché.