Spadel sauvé par la canicule

Spadel, qui produit notamment les eaux minérales Spa et Bru, a tiré profit de la canicule : malgré un faible premier semestre, le groupe prévoit une hausse du bénéfice sur l'ensemble de l'année grâce à la vague de chaleur.

La canicule booste les ventes

Malgré une baisse du bénéfice de pas moins de 15% durant le premier semestre, le producteur d'eau minérale table néanmoins sur une hausse du bénéfice sur l'ensemble de l'exercice comptable, et ce grâce à la vague de chaleur qui a boosté la vente d'eau. Ceci résultera donc en une hausse du bénéfice au deuxième semestre.

 

Le premier semestre a été marqué par quelques tendances préoccupantes. Le groupe belge craint notamment une guerre des prix :  "L'environnement commercial est de plus en plus compétitif et est caractérisé par une forte pression promotionnelle et une guerre des prix dans le secteur de la grande distribution."

 

En outre, la hausse des prix des matières premières a également affecté le bénéfice d'exploitation qui durant le premier semestre a chuté de 16%. L'EBITDA s'est établi à 17,8 millions d'euros, soit 4,26 euros par action. En Belgique et aux Pays-Bas en particulier le bénéfice a été lourdement impacté. Le bénéfice net s'est établi à 12,5 millions d'euros, soit un dixième de moins que l'année auparavant.

 

Au premier semestre la croissance organique du chiffre d'affaires s'est limitée à 0,5%. Toutefois en incluant la reprise du bulgare Devin  - la plus grande acquisition de l'histoire de Spadel - le chiffre d'affaires de l'embouteilleur belge a néanmoins augmenté de 6% à 289 millions d'euros.