Starbucks condamné à verser 2,1 milliards d’euros d’indemnités à Mondelez

Starbucks condamné à verser 2,1 milliards d’euros d’indemnités à Mondelez

La chaîne de café américaine Starbucks a été condamnée à payer des indemnités de 2,1 milliards d’euros au géant agroalimentaire Mondelez (ex-Kraft) pour avoir rompu unilatéralement le contrat de distribution, autorisant Kraft à vendre des paquets de café Starbucks en grandes surfaces.

« Kraft a manqué à ses responsabilités »

En 2010 Starbucks décidait de reprendre en main la distribution, estimant que « Kraft avait manqué à ses responsabilités », ce qui lui donnait donc le droit de rompre le contrat de distribution en cours depuis 1998.


Une décision que conteste Kraft, car le groupe dit avoir fait progresser le chiffre de vente de 50 millions de dollars en 1998 à 500 millions de dollars (375 millions d’euros) en 2010.


Fin du litige

A présent une instance d’arbitrage  a condamné Starbucks à payer des indemnités de 2,23 milliards de dollars (1,66 milliard d’euros), à quoi s’ajoutent 527 millions de dollars (400 millions d’euros) d’intérêts et de frais juridiques.


Troy Alstead, directeur financier de Starbucks, estime qu’il ne s’agit pas d’un montant insurmontable. « Les choses se présentent mieux aujourd’hui que lorsque Kraft était responsable », déclarait-il.


Mondelez pour sa part se dit satisfait de verdict et consacrera les indemnités reçues à un programme de rachat d’actions. Le groupe a également trouvé un nouveau partenaire pour la vente de café :  à partir de l’année prochaine Mondelez vendra le café McCafé de McDonald’s en grandes surfaces aux Etats-Unis.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: