Starbucks souffre de l’essor du commerce en ligne

Starbucks souffre de l’essor du commerce en ligne

Au cours du trimestre précédent Starbucks a réalisé des performances en-deçà des attentes des analystes : le CA comparable dans les cafés ouverts depuis au moins 13 mois a progressé de 5%, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 5,9%.

Fréquentation en baisse

Malgré une belle croissance au trimestre  précédent, avec  un chiffre d’affaires comparable en hausse de 5%, la chaîne américaine de bars à café dit souffrir de l’essor du shopping online. « Durant la période de fin d’année en 2013, les retailers traditionnels disposant d’un point de vente physique ont constaté pour la première fois une baisse significative du trafic en magasin, étant donné que les consommateurs ont tendance à faire leurs achats en ligne », affirme Howard Schultz, CEO de Starbucks, dans un communiqué de presse.


Schultz dit vouloir s’attaquer à ce phénomène du e-shopping,  car  qui dit baisse de fréquentation dans les centres commerciaux, dit diminution des ventes. En outre le mauvais temps aux USA durant le mois de décembre explique également ces moindres performances.


Starbucks dépend largement de la région Amériques, son marché domestique,  d’où proviennent environ 70% de ses revenus. Sur ce marché intérieur le chiffre d’affaires de la chaîne a progressé de 5%, alors que les analystes prévoyaient une croissance de 6,4%. Durant les deux trimestres précédents la région Amériques affichait une croissance de respectivement 9% et 8%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: