Stratégie d’achat, différente chez Carrefour, Delhaize et Colruyt

Stratégie d’achat, différente chez Carrefour, Delhaize et Colruyt

shoppingcartQuelle est la politique d’achat appliquée par les trois grandes chaînes de supermarchés de notre pays et dans quelle mesure leurs stratégies diffèrent-t-elles ?

 

C’est la question à laquelle le magazine Trends tente de répondre cette semaine en jetant un coup d’œil derrière les coulisses. « Le client est au courant de la provenance des produits, de la politique des prix et de la responsabilité sociale des supermarchés, mais les pratiques d’achat restent un sujet sensible », écrit Trends.

 
RetailDetail distingue trois différences significatives entre les “trois grands” :

 

  • Lors de négociations Carrefour semble avoir une attitude plutôt défensive vis-à-vis des fournisseurs, Delhaize par contre opte pour une position   offensive, alors que Colruyt ne jure que par la transparence et le pragmatisme.

 

  •  Autre différence frappante : la gestion des marques propres. Tant chez Delhaize que chez Colruyt les acheteurs et/ou catagorymanagers gèrent tant les grandes marques que les marques propres d’une certaine catégorie de produits. « Ainsi les categorymanagers acquièrent l’expérience nécessaire, afin de confronter les fournisseurs de grandes marques à nos données internes. » explique Delhaize. Colruyt ne se positionne pas de manière agressive concernant ces marques propres et dit vouloir à moyen terme rationaliser ses marques propres, c.-à-d. les rendre plus transparentes « en veillant à ne pas rabaisser l’image de ces produits. » Pour Carrefour par contre l’augmentation de la part de marché de ses marques propres est une priorité : « C’est pourquoi nous avons composé des équipes spéciales qui travaillent en étroite collaboration avec les categorymanagers. »

 

  • Chez Carrefour les categorymanagers sont responsables d’une catégorie de produits et sont chargés de l’achat de ces produits, la composition de l’assortiment et l’élaboration d’un plan promotionnel. Delhaize travaille tant avec les categorymanagers (responsables d’un assortiment de produits plus large) qu’avec les « buyers » (qui en général ont moins d’expérience). Chez Colruyt actuellement les acheteurs sont également des productmanagers, mais à l’avenir ces fonctions seront scindées : les acheteurs feront partie du département achat et les productmanagers du département marketing.

 

  • Au niveau des rétributions la partie variable du salaire chez Delhaize repose sur des critères quantitatifs et qualitatifs, alors que Colruyt ne verse pas de bonus individuels, mais uniquement des bonus collectifs, dépendant des résultats. Carrefour n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

shoppingcartQuelle est la politique d’achat appliquée par les trois grandes chaînes de supermarchés de notre pays et dans quelle mesure leurs stratégies diffèrent-t-elles ?

 

C’est la question à laquelle le magazine Trends tente de répondre cette semaine en jetant un coup d’œil derrière les coulisses. « Le client est au courant de la provenance des produits, de la politique des prix et de la responsabilité sociale des supermarchés, mais les pratiques d’achat restent un sujet sensible », écrit Trends.

 
RetailDetail distingue trois différences significatives entre les “trois grands” :

 

  • Lors de négociations Carrefour semble avoir une attitude plutôt défensive vis-à-vis des fournisseurs, Delhaize par contre opte pour une position   offensive, alors que Colruyt ne jure que par la transparence et le pragmatisme.

 

  •  Autre différence frappante : la gestion des marques propres. Tant chez Delhaize que chez Colruyt les acheteurs et/ou catagorymanagers gèrent tant les grandes marques que les marques propres d’une certaine catégorie de produits. « Ainsi les categorymanagers acquièrent l’expérience nécessaire, afin de confronter les fournisseurs de grandes marques à nos données internes. » explique Delhaize. Colruyt ne se positionne pas de manière agressive concernant ces marques propres et dit vouloir à moyen terme rationaliser ses marques propres, c.-à-d. les rendre plus transparentes « en veillant à ne pas rabaisser l’image de ces produits. » Pour Carrefour par contre l’augmentation de la part de marché de ses marques propres est une priorité : « C’est pourquoi nous avons composé des équipes spéciales qui travaillent en étroite collaboration avec les categorymanagers. »

 

  • Chez Carrefour les categorymanagers sont responsables d’une catégorie de produits et sont chargés de l’achat de ces produits, la composition de l’assortiment et l’élaboration d’un plan promotionnel. Delhaize travaille tant avec les categorymanagers (responsables d’un assortiment de produits plus large) qu’avec les « buyers » (qui en général ont moins d’expérience). Chez Colruyt actuellement les acheteurs sont également des productmanagers, mais à l’avenir ces fonctions seront scindées : les acheteurs feront partie du département achat et les productmanagers du département marketing.

 

  • Au niveau des rétributions la partie variable du salaire chez Delhaize repose sur des critères quantitatifs et qualitatifs, alors que Colruyt ne verse pas de bonus individuels, mais uniquement des bonus collectifs, dépendant des résultats. Carrefour n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

Back to top