Stratégie d’achat, différente chez Carrefour, Delhaize et Colruyt

Stratégie d’achat, différente chez Carrefour, Delhaize et Colruyt

shoppingcartQuelle est la politique d’achat appliquée par les trois grandes chaînes de supermarchés de notre pays et dans quelle mesure leurs stratégies diffèrent-t-elles ?

 

C’est la question à laquelle le magazine Trends tente de répondre cette semaine en jetant un coup d’œil derrière les coulisses. « Le client est au courant de la provenance des produits, de la politique des prix et de la responsabilité sociale des supermarchés, mais les pratiques d’achat restent un sujet sensible », écrit Trends.

 
RetailDetail distingue trois différences significatives entre les “trois grands” :

 

  • Lors de négociations Carrefour semble avoir une attitude plutôt défensive vis-à-vis des fournisseurs, Delhaize par contre opte pour une position   offensive, alors que Colruyt ne jure que par la transparence et le pragmatisme.

 

  •  Autre différence frappante : la gestion des marques propres. Tant chez Delhaize que chez Colruyt les acheteurs et/ou catagorymanagers gèrent tant les grandes marques que les marques propres d’une certaine catégorie de produits. « Ainsi les categorymanagers acquièrent l’expérience nécessaire, afin de confronter les fournisseurs de grandes marques à nos données internes. » explique Delhaize. Colruyt ne se positionne pas de manière agressive concernant ces marques propres et dit vouloir à moyen terme rationaliser ses marques propres, c.-à-d. les rendre plus transparentes « en veillant à ne pas rabaisser l’image de ces produits. » Pour Carrefour par contre l’augmentation de la part de marché de ses marques propres est une priorité : « C’est pourquoi nous avons composé des équipes spéciales qui travaillent en étroite collaboration avec les categorymanagers. »

 

  • Chez Carrefour les categorymanagers sont responsables d’une catégorie de produits et sont chargés de l’achat de ces produits, la composition de l’assortiment et l’élaboration d’un plan promotionnel. Delhaize travaille tant avec les categorymanagers (responsables d’un assortiment de produits plus large) qu’avec les « buyers » (qui en général ont moins d’expérience). Chez Colruyt actuellement les acheteurs sont également des productmanagers, mais à l’avenir ces fonctions seront scindées : les acheteurs feront partie du département achat et les productmanagers du département marketing.

 

  • Au niveau des rétributions la partie variable du salaire chez Delhaize repose sur des critères quantitatifs et qualitatifs, alors que Colruyt ne verse pas de bonus individuels, mais uniquement des bonus collectifs, dépendant des résultats. Carrefour n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

shoppingcartQuelle est la politique d’achat appliquée par les trois grandes chaînes de supermarchés de notre pays et dans quelle mesure leurs stratégies diffèrent-t-elles ?

 

C’est la question à laquelle le magazine Trends tente de répondre cette semaine en jetant un coup d’œil derrière les coulisses. « Le client est au courant de la provenance des produits, de la politique des prix et de la responsabilité sociale des supermarchés, mais les pratiques d’achat restent un sujet sensible », écrit Trends.

 
RetailDetail distingue trois différences significatives entre les “trois grands” :

 

  • Lors de négociations Carrefour semble avoir une attitude plutôt défensive vis-à-vis des fournisseurs, Delhaize par contre opte pour une position   offensive, alors que Colruyt ne jure que par la transparence et le pragmatisme.

 

  •  Autre différence frappante : la gestion des marques propres. Tant chez Delhaize que chez Colruyt les acheteurs et/ou catagorymanagers gèrent tant les grandes marques que les marques propres d’une certaine catégorie de produits. « Ainsi les categorymanagers acquièrent l’expérience nécessaire, afin de confronter les fournisseurs de grandes marques à nos données internes. » explique Delhaize. Colruyt ne se positionne pas de manière agressive concernant ces marques propres et dit vouloir à moyen terme rationaliser ses marques propres, c.-à-d. les rendre plus transparentes « en veillant à ne pas rabaisser l’image de ces produits. » Pour Carrefour par contre l’augmentation de la part de marché de ses marques propres est une priorité : « C’est pourquoi nous avons composé des équipes spéciales qui travaillent en étroite collaboration avec les categorymanagers. »

 

  • Chez Carrefour les categorymanagers sont responsables d’une catégorie de produits et sont chargés de l’achat de ces produits, la composition de l’assortiment et l’élaboration d’un plan promotionnel. Delhaize travaille tant avec les categorymanagers (responsables d’un assortiment de produits plus large) qu’avec les « buyers » (qui en général ont moins d’expérience). Chez Colruyt actuellement les acheteurs sont également des productmanagers, mais à l’avenir ces fonctions seront scindées : les acheteurs feront partie du département achat et les productmanagers du département marketing.

 

  • Au niveau des rétributions la partie variable du salaire chez Delhaize repose sur des critères quantitatifs et qualitatifs, alors que Colruyt ne verse pas de bonus individuels, mais uniquement des bonus collectifs, dépendant des résultats. Carrefour n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hema veut contrer le supermarché Hema d’Alibaba

24/07/2017

L’enseigne néerlandaise Hema examine la possibilité d’entreprendre des démarches contre la chaîne de supermarchés du même nom qu’Alibaba exploite en Chine et qui compte déjà treize points de vente.

Du changement à la direction de Savencia Benelux

24/07/2017

Le directeur général Toni Di Renzo quitte Savencia pour fonder sa propre entreprise.  Nicolas Gruener lui succède.

Delhaize poursuit son expansion

24/07/2017

Cette année, la chaîne de supermarchés a déjà ouvert 13 magasins et prévoit d’en ouvrir encore 16 autres au cours de la seconde partie de l’année.  De plus, 120 magasins seront rénovés cette année.

AB InBev acquiert un producteur de boissons énergétiques

24/07/2017

AB InBev a repris Hiball, un producteur de boissons énergétiques.  Hiball est un petit joueur sur le marché des boissons énergétiques biologiques.  D’autre part, l’entreprise possède encore sa propre marque d’eaux pétillantes et de soda.

La nouvelle appli Albert Heijn donne davantage d’informations sur les produits

24/07/2017

Grâce à la réalité augmentée, la nouvelle appli Albert Heijn nommée AH Productscanner permet aux clients d’obtenir des informations supplémentaires sur les produits, notamment les ingrédients, les valeurs nutritives, la provenance et des recettes. 

Lidl s’installe dans l’ancien Albert Heijn à Turnhout

24/07/2017

Le 26 juillet, un nouvel établissement de la chaîne de supermarchés Lidl verra le jour à Turnhout, plus précisément dans l’ancienne enseigne Albert Heijn.  Au mois de septembre et octobre, le même phénomène se produira à Oudenaarde et à Leuven.

Back to top