Ter Beke renoue avec les bénéfices

Shutterstock.com

Ter Beke a continué à ressentir les effets de la crise sanitaire au premier semestre 2021. Le groupe a ainsi enregistré une nouvelle baisse du chiffre d’affaires, mais sa rentabilité s’est nettement améliorée.

 

Préparer des plats sous pression

Le producteur de charcuterie fine et de plats préparés a enregistré un chiffre d’affaires de 341,8 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, en baisse de 4% par rapport à la même période, l’an dernier. Ce recul est en partie imputable à la résiliation de plusieurs contrats non rentables dans la division Charcuterie, rapporte De Tijd. Mais l’entreprise a surtout souffert de la baisse de la demande de plats cuisinés dans l’horeca. La division a vu son chiffre d’affaires se contracter de 6%, même si Ter Beke observe un « redressement très progressif » des ventes dans le canal du food-service.

 

Cette baisse des revenus n’a pas empêché l’entreprise est-flandrienne de gagner en rentabilité. Le résultat d’exploitation s’est ainsi établi à 7,3 millions d’euros, à comparer avec une perte de près de 10 millions il y a douze mois.

 

Selon le président Dirk Goeminne, les perspectives restent positives, même s’il ne se risque pas à y associer des chiffres concrets. « La volatilité persistante des coûts des matières premières et des produits de base réduit la visibilité », a-t-il déclaré.