Tesco connaît un meilleur Noël que ses concurrents

Tesco connaît un meilleur Noël que ses concurrents

Tesco est l’une des rares chaînes de supermarchés britanniques qui a pu limiter les dégâts pendant la période de Noël dernier. Son chiffre d’affaires a diminué, mais moins que celui de la concurrence.

 

Confiance des consommateurs

Ce fut un Noël peu reluisant pour la plupart des détaillants alimentaires britanniques : la confiance des consommateurs est plutôt faible, ce qui a eu un impact évident sur les ventes de Noël des grandes chaînes de supermarchés. Tesco a cependant pu limiter les dégâts : le chiffre d’affaires comparable au Royaume-Uni a baissé de 0,2 % à 13,7 milliards de livres sterling (16,1 milliards d’euros) au cours des 19 semaines qui ont précédé le 4 janvier 2020. En comparaison, Sainsbury’s et Morrisons ont vu leur chiffre d’affaires afficher respectivement une baisse de 0,7 % et 1,7 % sur une période comparable. Pour les quatre plus grandes chaînes de supermarchés, ce fut d’ailleurs le pire Noël des quatre dernières années.

 

Le CEO Dave Lewis a déclaré que la société avait réalisé de très bonnes performances compte tenu du marché modéré et du fort résultat de l’année précédente. Selon lui, le département des produits frais a affiché de très bons résultats. Tesco a attiré plus de clients avec des prix plus bas. Le lancement d’un nouveau programme de fidélité, Clubcard Plus, qui offre aux clients des réductions en échange d’une contribution mensuelle de 7,99 livres (9,4 euros) a également été bien accueilli. Selon le journal The Guadian, l’entreprise a également vu ses commandes en ligne augmenter de 15 %.

 

Le département des produits non alimentaires a fait beaucoup moins bien, avec de faibles ventes de vêtements, d’articles ménagers et de jouets. Le CEO attribue cela en premier lieu à la confiance relativement faible des consommateurs, que la victoire électorale de Boris Johnson n’a également pas améliorée.