Tesco envisage sa propre chaîne discount

Tesco envisage sa propre chaîne discount
Foto: D K Grove / Shutterstock.com

Le groupe britannique de supermarchés Tesco serait en train de développer son propre concept discount au Royaume-Uni pour concurrencer Aldi et Lidl qui ne cessent de gagner des parts de marché.

Chaîne discount ou formule de vente en vrac ?

Tesco a engagé des conseillers de Boston Consulting Group pour développer un nouveau concept de magasin.  Depuis la crise économique, les chaînes discount Aldi et Lidl ne cessent de progresser au Royaume-Uni, tant en popularité qu’en parts de marché : aujourd’hui, une livre sterling sur huit est dépensée dans les magasins des discounters allemands, alors qu’Aldi a même été élu le supermarché préféré des Britanniques.


L’objectif serait de développer une formule discount singulière, avec une gamme plus réduite de près de 3.000 produits, peut-on lire dans The Sunday Times.  Dans un magasin Tesco Extra de taille moyenne, on retrouve près de 25.000 produits différents aujourd’hui.  Plusieurs des principaux fournisseurs des marques de distributeur Tesco ont déjà été invités à signer une déclaration de confidentialité avant de pouvoir se joindre au projet encore secret.


Une seconde piste serait également à l’étude selon The Guardian.  Des sources confirment que l’option d’une nouvelle formule de vente en vrac serait également sur table.  Il s’agirait d’un concept pour grossistes proposant de grands emballages, comme Makro ou la chaîne pour grossistes en Thaïlande dont Tesco était le propriétaire jusque mi-2017.


Les précédentes tentatives ont échoué

L’année dernière, Tesco reprenait Booker Group, un grossiste alimentaire qui vend principalement aux exploitants horeca et aux commerçants et dont 30% du chiffre provenait des produits du tabac.  Cette reprise avait toutefois été fortement critiquée et en juin 2017, Tesco se retirait de la formule thaïlandaise de vente en gros.  Tesco se concentrerait sur plus de confort pour le consommateur final, semblait-il à l’époque.


Il était néanmoins plus crédible que Tesco s’oriente effectivement vers une formule discount puisque Booker proposait déjà ses propres marques discount.  L’entreprise de supermarchés n’a pas réagi aux rumeurs : elle confirme uniquement être en train de développer de nouveaux formats pour mieux servir les clients.


Tesco avait déjà essayé de concevoir un concept discount par le passé, mais cette piste avait été abandonnée parce que la direction craignait une cannibalisation de la marque principale.  Le concurrent Sainbury’s a tenté une stratégie similaire en 2014 en concluant une joint-venture avec la chaîne danoise Netto.  Ce projet a été interrompu deux ans plus tard.