Tesco lance un avertissement sur résultats après une erreur comptable

Tesco lance un avertissement sur résultats après une erreur comptable

Pour le 1er semestre 2014 (jusqu’au 23 août) Tesco annonce un bénéfice opérationnel inférieur de 23% par rapport aux prévisions, suite à une erreur comptable. L’enseigne britannique a chargé un auditeur externe d’examiner le dossier.

Mauvais départ pour le nouveau CEO

Alors que le 29 août Tesco annonçait pour l’exercice en cours un bénéfice semestriel de 1,1 milliard de livres sterling (1,4 milliard d’euros), ce matin le distributeur a rabaissé ses prévisions de bénéfice de 250 millions de livres (320 millions d’euros).


En surestimant le bénéfice de 23%, le nouveau CEO David Lewis prend un très mauvais départ. « Nous avons découvert une faute grave et nous avons pris les mesures nécessaires », déclare Lewis dans un communiqué de presse. « Le président (Sir Richard Broadhent, red.) et moi-même avons agi rapidement pour qu’une enquête indépendante approfondie soit menée. »


Deloitte  a été chargé d’examiner l’affaire et non pas PwC, l’auditeur de Tesco. Au cours de l’enquête le distributeur se fera également assister par son conseiller juridique externe Frehsfields.


Quatre managers suspendus temporairement

Lewis souligne que « (…) le conseil, mes collègues, nos clients et moi-même,  attendons de Tesco qu’il agisse de manière intègre et transparente et nous prendrons des mesures fermes lorsque les résultats de l’enquête nous seront parvenus. » Pour joindre l’acte à la parole Tesco a suspendu temporairement quatre senior managers de leur fonction, le temps d’effectuer l’enquête. Il semblerait que Chris Bush, managing director de Tesco UK, soit l’un des quatre administrateurs concernés.


Lewis aura tout intérêt à rassurer les actionnaires, qui pour l’instant doutent fortement de l’intégrité et de la transparence du leader britannique. D’ailleurs la réaction à la bourse ne s’est pas fait attendre : suite à l’avertissement sur bénéfice, ce matin l’action Tesco chutait considérablement.


Le 23 octobre Tesco communiquera un bilan intermédiaire, prenant en compte cette révision à la baisse du bénéfice.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Ahold en Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et de Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America font fusionner.  L’entreprise de fusion belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Cinq tendances de supermarchés en 2018

08/12/2017

IGD, l’organisation internationale spécialisée dans l'étude des supermarchés, identifie cinq tendances qui détermineront le marché du foodretail au cours des douze prochains mois.

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Back to top