Tesco : le bénéfice s’effondre et le scandale comptable s’étend

Tesco : le bénéfice s’effondre et le scandale comptable s’étend

Le numéro un britannique de la grande distribution Tesco a annoncé hier des résultats semestriels décevants. Par ailleurs l’erreur comptable annoncée il y a un mois semble plus lourde que prévu.

Une erreur comptable plus lourd que prévu

Le mois dernier Tesco avait fait part d’une erreur comptable ayant entraîné une surestimation des bénéfices. Après une enquête de Deloitte il s’avère à présent que non seulement l’erreur comptable est plus lourde que prévu, mais que les pratiques de manipulation comptable avaient cours depuis plusieurs années déjà.


Ainsi pour la première moitié de l’exercice 2014/2015 il est question d’un bénéfice fictif de 118 millions de livres sterling, pour l’exercice 2013/2014 la comptabilité a enregistré pour 70 millions de bénéfices inexistants et pour les années auparavant les analystes de Deloitte ont découvert des malversations administratives à hauteur de 75 millions de livres : soit un total de 263 millions de livres (335 millions d’euros) de bénéfices manipulés.

 

Des résultats décevants sur (presque) toute la ligne

S’ajoute à ce scandale, des résultats décevants. Au premier semestre le chiffre d’affaires comparable  de Tesco sur son marché domestique a régressé de 4,6%. Le bénéfice avant impôts s’effondre de 92%  à  122 millions de livres sterling (142 millions d’euros).Cette chute du bénéfice s’explique en partie par la correction apportée aux  prévisions de bénéfices bien trop optimistes, pour laquelle Tesco enregistre une charge non-récurrente de 527 millions de livres (670 millions d’euros). Toutefois même sans cette correction le bénéfice semestriel du groupe est inférieur de 46,6% par rapport à l’exercice précédent 2013/2014.


Mais la Grande-Bretagne n’est pas le seul marché, où Tesco éprouve des difficultés : le chiffre d’affaires en Asie et en Europe est également en recul. Le bénéfice opérationnel est en baisse en Asie, alors qu’en Europe par contre il augmente.
Côté online, Tesco enregistre une hausse de son chiffre d’affaires de 11% en Grande-Bretagne. Le chiffre d’affaires comparable via ses magasins de proximité britanniques Tesco Express a augmenté  de 0,8% ; une modeste croissance sachant que, selon IGD, les formules de proximité progressent de 5,2%.


Démission du président Broadbent et lourde mission pour le CEO Lewis

Toute cette situation a incité Sir Richard Broadbent, président de Tesco, à annoncer sa démission.


Le CEO Dave Lewis, en fonction depuis sept semaines seulement, se trouve donc devant une lourde tâche. Il s’est fixé trois priorités pour Tesco : redresser la situation en Grande-Bretagne, améliorer et protéger les résultats et rétablir la transparence et la confiance.

 

Tags: