Tesco supprime les comptoirs avec personnel et 9000 emplois

L’enseigne de grande distribution britannique Tesco annonce de nouvelles mesures d’économies draconiennes : 9000 emplois au total sont menacés, tant au siège social que dans les magasins, et les comptoirs pour produits frais avec personnel de 90 magasins seront supprimés.


Mesures d’économies

Le leader du marché britannique entend simplifier ses opérations pour rester compétitif et mieux répondre aux attentes des consommateurs, déclare le dirigeant Jason Tarry aux médias. Selon lui, les shoppers passent moins de temps dans les magasins et ont moins souvent recours aux comptoirs de produits frais avec personnel. Dès lors les comptoirs pour poisson, viande et autres produits frais seront supprimés dans 90 magasins. Par contre les comptoirs des 700 autres magasins seront maintenus, avec toutefois des horaires d’ouverture plus réduits.  Dans les cuisines destinées aux employés  le service sera remplacé par des distributeurs automatiques. Au siège social la structure organisationnelle sera simplifiée.


Tesco, qui au Royaume-Uni emploie 300.000 personnes, espère réaffecter environ la moitié des employés touchés à un autre poste au sein de l’entreprise. Ces mesures font partie d’un plan visant à économiser 1,5 milliard de livres (1,72 milliard d’euros) dans les quatre ans. Depuis la découverte en 2014 d’un scandale comptable, le retailer traîne derrière lui une dette financière. En outre, l’enseigne est confrontée à la concurrence accrue des discounters Aldi et Lidl. L’an dernier Tesco a déjà supprimé environ 1700 fonctions de cadre moyen et a fermé un centre d’appel, entraînant la perte de 1100 autres emplois.