Test-Achats met Red Market en demeure pour « publicité trompeuse » | RetailDetail

Test-Achats met Red Market en demeure pour « publicité trompeuse »

Test-Achats met Red Market en demeure pour « publicité trompeuse »

En titrant en grand dans les journaux que Red Market est « le meilleur marché selon Test-Achats », la filiale de Delhaize s’est (à nouveau) mis l’organisation de défense des consommateurs à dos, alors que les deux parties semblaient réconciliées …

« Publicité trompeuse et mensongère »

Alors que Red Martket venait tout juste d’être réhabilité par Test-Achats, voilà que la chaîne sème à nouveau la brouille. « Après la publication de notre comparaison de prix, Red Market  a diffusé une publicité dans différents journaux », commente Ivo Mechels, porte-parole de Test-Achats, « sans nous demander l’autorisation de faire référence à notre étude et aux résultats de notre analyse. »


« Les dénominations ‘Test-Achats’ et ‘Test-Aankoop’ sont des marques déposées, qui ne peuvent en aucun cas être utilisées par une entreprise en vue d’en tirer profit ou de façon à entacher la compétence distinctive et la réputation de ces marques. »


« Au niveau du contenu, la référence à Test-Achats est trompeuse : en effet Red Market affirme être ‘le meilleur marché selon Test-Achats’, ce qui est totalement faux », poursuit Ivo Mechels. Red Market est le moins cher uniquement pour les produits de marque,  et ce ex aequo avec Colruyt. Néanmoins au classement général (panier de marques nationales, marques de distributeurs et marques premiers prix) Red Market se place seulement en troisième position après Colruyt et Albert Heijn.


Nouvelle confrontation

« C’est pourquoi notre avocat a envoyé une mise en demeure formelle, en  priant Red Market de mettre fin immédiatement à toute utilisation, quelle qu’elle soit, des résultats de nos analyses et des marques ‘Test-Achats’ et ‘Test-Aankoop’ », souligne Ivo Mechels.


Les deux organisations n’en sont pas à leur première confrontation. L’année dernière Test-Achats avait disqualifié Red Market de son étude comparative des prix, car la chaîne aurait traficoté les prix ; insinuation que cette dernière a toujours démentie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.