Test-Achats soupçonne une entente des prix dans la distribution alimentaire | RetailDetail

Test-Achats soupçonne une entente des prix dans la distribution alimentaire

Test-Achats soupçonne une entente des prix dans la distribution alimentaire

Test-Achats demande d’urgence au Conseil de la Concurrence de mener une enquête quant à « la forte hausse inexpliquée des prix de certains produits alimentaires durant ces huit derniers mois ». L’organisation des consommateurs soupçonne une entente des prix entre les trois grands – Delhaize, Colruyt et Carrefour – principalement dans la catégorie des produits discount et premiers prix. Le secteur de la distribution dément catégoriquement.

1% plus cher qu’en mai 2011

Depuis le mois de mai 2011 Test-Achats a relevé les prix de 368 produits dans les trois grandes chaînes de supermarchés. Il en ressort que les prix de l’alimentation n’ont augmenté en moyenne que de 1,2%  au cours des huit derniers mois. Toutefois il y a de grandes différences entre les diverses catégories de produits :

 

Ont fortement augmenté en prix :

 

-    Pâtes à tartiner sucrées : +10,5%
-    Pâtes : +8,7%
-    Produits laitiers : +8,1%
-    Huiles: +5,6%
-    Boissons rafraîchissantes : +5,3%
-    Boissons chaudes : +4,3%


Ont fortement diminué en prix : 


-    Pommes de terre : -38,9%
-    Légumes frais : -8,9%

 

Forte hausse des prix des marques discount

Bien entendu tout le monde évoque  la hausse des prix de l’alimentation et des matières premières de ces derniers mois, mais comme Test-Achats le précise judicieusement : « lorsque que nous scindons le panier de produits par type de marque, nous constatons des hausses de prix très divergentes » :


-    Marques A: +4,7%
-    Marques de distributeur: +2,5%
-    Marques premiers prix: +7,3%

 

« Ce sont donc avant tout les marques discount qui ont le plus augmenté en prix, alors que les marques de distributeur augmentent beaucoup moins, certaines ont même diminué en prix. C’est étrange », affirme Nico De Bie de l’organisation des consommateurs. « Ceci pourrait s’expliquer par une éventuelle entente des prix », estime-t-on chez Test-Achats.

 

Le secteur de la distribution dément

A la demande de réaction de la rédaction de la VRT, le secteur de la distribution dément formellement qu’il y aurait eu d’éventuelles ententes des prix. Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos déclare : « Je suis certain qu’il n’y a pas d’entente des prix. Ces prix discount sont les prix les plus bas et pour ces produits il n’y a pas de frais de marketing et d’emballage. S’il y a une hausse des prix des matières premières, le consommateur forcément le ressentira dans son portefeuille. Sinon nous vendrions à perte, ce qui légalement n’est pas permis dans notre pays ».


Cet argument semble toutefois peu crédible pour Test-Achats : “Comment expliquer alors que les prix des produits laitiers pour les marques premiers prix augmentent de 9,3% et pour les marques A de 9,7%, alors que le lait des marques propres diminue de 1,7% ? Ou prenons l’exemple du café :  il n’est plus cher que de 1,9% pour les marques propres et pas moins de 18,4% plus cher pour les marques discount », observe-t-on chez Test-Achats.


Test-Achats souhaite donc que le Conseil de la Concurrence dispose de plus de moyens, afin de lancer une grande enquête sur la fixation des prix pour les produits alimentaires en général, « et non pas produit par produit, comme c’est la cas actuellement ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Votre portion d’absurdités spéculatives

23/02/2018

Here we go again : le retail alimentaire n’est autre qu’une guerre de tranchées. Mais qui sortira le consommateur de sa dépression hivernale ? Voilà la tâche ingrate qui incombe à RetailDetail Food dans son résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG !

Découvrez les saveurs de demain à Tavola 2018: les 11-12-13 mars 2018 à Kortrijk Xpo

23/02/2018

(publireportage) Des produits gourmets et de qualité font de Tavola un événement incontournable: 450 leaders du marché et producteurs artisanaux, et beaucoup de nouveautés. Découvrez les gagnants du concours Tavola d’Or.

Spar va tester le paiement sans contact et sans caisse ce printemps

22/02/2018

Retail Partners Colruyt Group (RPCG) – la branche d’indépendants de Colruyt Group – prépare une app pour Spar permettant aux clients de scanner eux-mêmes leurs courses et de payer via leur smartphone.

Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Certains distributeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et d'Autriche s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs. Ils estiment que cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

Back to top