Test-Achats soupçonne une entente des prix dans la distribution alimentaire

Test-Achats soupçonne une entente des prix dans la distribution alimentaire

Test-Achats demande d’urgence au Conseil de la Concurrence de mener une enquête quant à « la forte hausse inexpliquée des prix de certains produits alimentaires durant ces huit derniers mois ». L’organisation des consommateurs soupçonne une entente des prix entre les trois grands – Delhaize, Colruyt et Carrefour – principalement dans la catégorie des produits discount et premiers prix. Le secteur de la distribution dément catégoriquement.

1% plus cher qu’en mai 2011

Depuis le mois de mai 2011 Test-Achats a relevé les prix de 368 produits dans les trois grandes chaînes de supermarchés. Il en ressort que les prix de l’alimentation n’ont augmenté en moyenne que de 1,2%  au cours des huit derniers mois. Toutefois il y a de grandes différences entre les diverses catégories de produits :

 

Ont fortement augmenté en prix :

 

-    Pâtes à tartiner sucrées : +10,5%
-    Pâtes : +8,7%
-    Produits laitiers : +8,1%
-    Huiles: +5,6%
-    Boissons rafraîchissantes : +5,3%
-    Boissons chaudes : +4,3%


Ont fortement diminué en prix : 


-    Pommes de terre : -38,9%
-    Légumes frais : -8,9%

 

Forte hausse des prix des marques discount

Bien entendu tout le monde évoque  la hausse des prix de l’alimentation et des matières premières de ces derniers mois, mais comme Test-Achats le précise judicieusement : « lorsque que nous scindons le panier de produits par type de marque, nous constatons des hausses de prix très divergentes » :


-    Marques A: +4,7%
-    Marques de distributeur: +2,5%
-    Marques premiers prix: +7,3%

 

« Ce sont donc avant tout les marques discount qui ont le plus augmenté en prix, alors que les marques de distributeur augmentent beaucoup moins, certaines ont même diminué en prix. C’est étrange », affirme Nico De Bie de l’organisation des consommateurs. « Ceci pourrait s’expliquer par une éventuelle entente des prix », estime-t-on chez Test-Achats.

 

Le secteur de la distribution dément

A la demande de réaction de la rédaction de la VRT, le secteur de la distribution dément formellement qu’il y aurait eu d’éventuelles ententes des prix. Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos déclare : « Je suis certain qu’il n’y a pas d’entente des prix. Ces prix discount sont les prix les plus bas et pour ces produits il n’y a pas de frais de marketing et d’emballage. S’il y a une hausse des prix des matières premières, le consommateur forcément le ressentira dans son portefeuille. Sinon nous vendrions à perte, ce qui légalement n’est pas permis dans notre pays ».


Cet argument semble toutefois peu crédible pour Test-Achats : “Comment expliquer alors que les prix des produits laitiers pour les marques premiers prix augmentent de 9,3% et pour les marques A de 9,7%, alors que le lait des marques propres diminue de 1,7% ? Ou prenons l’exemple du café :  il n’est plus cher que de 1,9% pour les marques propres et pas moins de 18,4% plus cher pour les marques discount », observe-t-on chez Test-Achats.


Test-Achats souhaite donc que le Conseil de la Concurrence dispose de plus de moyens, afin de lancer une grande enquête sur la fixation des prix pour les produits alimentaires en général, « et non pas produit par produit, comme c’est la cas actuellement ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glaces chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Back to top