Tout le monde en colère – l’actualité food de la semaine

Tout le monde en colère – l’actualité food de la semaine
Shutterstock

Pourquoi les marques food veulent-elles se séparer de leurs usines ? Et pourquoi tout le monde est-il en colère contre Ahold Delhaize ? Un aperçu de la semaine écoulée par RetailDetail Food.

Une démarche exceptionnelle

Eh oui, cette semaine les conflits ont fait rage. Les fabricants de marques en Belgique et aux Pays-Bas, via leurs fédérations sectorielles BABM et FNLI,  ont fait savoir à Ahold Delhaize qu’ils s’opposaient aux réductions exigées – rétroactivement de surcroît – par le retailer. Une telle démarche est exceptionnelle ; preuve que les fabricants se sentent lourdement offensés par la manière dont les négociations se déroulent à Breda. Malgré tout le groupe Ahold Delhaize persiste à dire qu’il respecte les règles relatives aux pratiques commerciales équitables et qu’aucun pont n’a encore été rompu … 


Mais les fabricants de marques ne sont les seuls à être en colère contre le nouveau groupe fusionné. Le secteur agricole pressent déjà l’orage : si les fabricants alimentaires doivent diminuer leur prix, ces derniers mettront à leur tour leurs fournisseurs sous pression. Or les agriculteurs ont déjà du mal à joindre les deux bouts. C’est pourquoi ils menacent de lancer un appel au boycott aux consommateurs, leur demandant de ne plus faire leurs courses chez Delhaize et Albert Heijn.


Un petit conseil gratuit de notre part à ces fabricants de marques : commencez déjà par économiser sur les additifs, car le consommateur en a horreur


Spéculations

Et ce n’est pas tout. Aux Pays-Bas les franchisés sont eux aussi en colère contre Ahold Delhaize. A tel point qu’ils ont intenté un procès qui pourrait avoir des conséquences considérables. Certains se lancent déjà dans des spéculations concernant la fin du franchising chez Albert Heijn.


Par contre les franchisés belges du groupe ne semble pas en colère. Ou pas encore, ou pas ouvertement en tout cas. Au contraire, certains attendent avec impatience les résultats des négociations, espérant des réductions de prix et des marges plus élevées. Le paradis, quoi.


Et nous chez RetailDetail, sommes-nous en colère contre Ahold Delhaize ? Non, pas vraiment. Les nouvelles, les fuites et les spéculations concernant les initiatives du groupe fusionné ont alimenté notre rédaction et ont boosté  le taux de lecture de nos articles. Bref, le malheur des uns, fait parfois le bonheur des autres. Ce qui ne nous empêche pas d’espérer un dénouement heureux de cette affaire. A long terme nous aimerions encore garder quelques lecteurs ; dès lors une coupe rase dans le secteur n’est certes pas souhaitable.


Made in Belgium

Parlant de coupe rase, nous avons eu ce jeudi deux informations étonnantes en une seule journée. Bientôt les conducteurs coincés dans les embouteillages sur le ring de Bruxelles, ne humeront plus la délicieuse odeur de café, car Douwe Egberts a décidé de fermer son usine à Grimbergen. La fin d’une époque, n’est-ce pas ? Bien entendu les syndicats et le personnel sont en colère.


A Hal par contre les habitants continueront de profiter de l’odeur de chocolat. Bien que Mondelez veuille s’y séparer de son usine, le groupe américain a déjà trouvé un acheteur solvable : le groupe suisse Barry Callebaut. Alors que d’autres fabricants fuient notre pays en raison des coûts trop élevés, le label ‘made en Belgium’ pour le chocolat reste un précieux atout. Ainsi, malgré tout, notre résumé hebdomadaire se termine sur une note positive. A la semaine prochaine !