Trois fois plus de bénéfices pour Sligro

Grâce à la vente de sa branche supermarchés à Jumbo et à Coop, Sligro Food Group a plus que triplé ses bénéfices l’année dernière. Sur base comparable, son résultat d'exploitation atteint le même niveau que celui de l'année dernière.

 

276 millions d’euros de bénéfice net

Sligro a annoncé avoir réalisé un chiffre d'affaires de 2,35 milliards d'euros l’an dernier, en hausse de 9,5% par rapport à l'année précédente (+3,1% sur base autonome). Ce matin, le grossiste néerlandaise a également divulgué ses chiffres de bénéfices qui ne sont pas mauvais du tout.

 

Le bénéfice net de Sligro atteint les 276 millions d'euros en 2018 : plus de trois fois plus que les 81 millions d’euros de l'année précédente. En revanche, le résultat des « activités d’exploitation à poursuivre » a fortement diminué, passant de 76 millions à 46 millions. Le résultat d'exploitation s'élevait à 53 millions d'euros. Mais en excluant les dépenses non récurrentes résultant de la vente des supermarchés Emté notamment, ce même résultat d’exploitation s’élève à 82 millions d'euros. Il y a un an, il atteignait encore les 91 millions, mais ce montant comprenait une plus-value exceptionnelle de 9 millions d'euros.

 

6 à 8 nouvelles filiales en Belgique

Le grossiste a vu sa part de marché augmenter considérablement l'année dernière, tant sur son marché domestique néerlandais (+9%) qu'en Belgique (+14%). Le groupe confirme son intention d'accélérer sa croissance en Belgique : « Après le difficile processus d'octroi de licences à Anvers et un même cheminement difficile prévu à Bruges, nous allons accélérer et intensifier notre recherche d’emplacements et le démarrage des procédures de licences », précise le PDG Koen Slippens. « Ces prochaines années, nous envisageons l’ouverture de six à huit filiales supplémentaires. En outre, nous continuerons à fusionner et à intégrer les activités et l'organisation déjà existantes en Belgique. »

 

Les conditions du marché restent donc favorables selon la direction, et ce malgré la hausse des coûts de transport, d’énergie et salariaux. Sligro entend néanmoins pouvoir absorber ces dépenses supplémentaires grâce à des gains d'efficacité. « Après une année qui a été marquée, selon nous à juste titre, par une forte attention sur les ‘activités non principales’, les opérations et le commerce seront à nouveau pleinement pris en compte en 2019 », déclare le PDG de Sligro. « 'Back to Business' est notre thème annuel et nous sommes impatients de nous mettre au travail ! »