Un maître brasseur au féminin à Orval

Un maître brasseur au féminin à Orval

Grande primeur à l’abbaye d’Orval : à partir du mois d’octobre prochain, Anne-Françoise Pypaert deviendra le premier maître brasseur féminin de la célèbre brasserie trappiste. Les moines pour leur part n’y voient aucun inconvénient.

Vingt ans de bons et loyers services

Jean-Marie Rock, l’actuel maître brasseur de l’abbaye d’Orval, prendra sa retraite au mois d’octobre et son assistante, Anne-Françoise Pypaert, lui succèdera dans ses fonctions, apprend-on dans le journal  l’Echo.


Anne-Françoise Pypaert  travaille depuis vingt ans déjà à Orval, où elle est responsable du laboratoire et de la qualité de la bière. Le fait qu’elle soit une femme n’enfreint en rien les règles trappistes qui stipulent que « la bière doit être brassée à l’abbaye par les moines ou sous leur contrôle. »


Encore des femmes

Le monde brassicole tend à se féminiser : ainsi  le maître brasseur de l’abbaye du Val Dieu est une femme, les brasseries Gruut et Ter Dolen ont été fondées par des femmes et c’est encore une femme qui dirige la production de la gueuze artisanale Hanssens.


Orval ne semble pas connaître la crise : l’année dernière la brasserie a produit  69.000 hectolitres de bière, une légère hausse par rapport à 2011. Malgré tout l’abbaye a du mal à répondre à la demande croissante de sa bière rare et très convoitée.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: