Un magasin pilote Spar explore l’avenir du supermarché de proximité

Un magasin pilote Spar explore l’avenir du supermarché de proximité
Foto's RetailDetail

Lambrechts, la centrale Spar, a inauguré à Helchteren un magasin pilote qui ajoute davantage de variété et de surprise à l’expérience client. « Les entrepreneurs doivent travailler davantage sur les produits. De nouveaux concurrents ont placé la barre plus haut. »

 

Laisser s’exprimer les produits

Le dernier supermarché Spar de Lambrechts – une nouvelle construction – a été inauguré le 3 décembre dans le centre d’Helchteren. Exceptionnellement, ce n’est pas un entrepreneur indépendant qui est à la barre : le magasin est directement géré par la centrale. « Avec ce magasin pilote, nous voulons présenter des concepts de formule innovants à nos entrepreneurs », a déclaré le directeur commercial Manu Suffeleers à RetailDetail. « En tant que centrale, nous pouvons ainsi suivre les ventes de près et fournir des chiffres convaincants à nos entrepreneurs. Nous leur montrons dans quelle direction nous voulons évoluer. De nombreux magasins sont sur le point d’être rénovés : nous avons déjà reçu 17 demandes pour cette année. Et tous sortent d’une excellente année 2020... »
 

Le magasin est doté d’un look épuré et contemporain : murs et plafonds noirs, matériaux chauds, différents types de sols, éléments naturels et énormément de lumière naturelle. Lambrechts traduit ainsi les dernières actuelles en un concept de proximité réaliste et abordable pour les exploitants indépendants. Le retailer a tiré son inspiration de visites de supermarchés et de concepts food-to-go au Benelux. « L’univers du food-retail est en pleine évolution. Notamment sous l’impulsion de nouveaux concurrents venus des Pays-Bas, nous assistons à une petite révolution dans la gestion des supermarchés : les entrepreneurs indépendants doivent travailler davantage sur les produits. Les clients veulent de la surprise et de la variété. C’est par exemple la raison pour laquelle nous introduisons des “tables gourmandes” pour inspirer nos clients ou nous accordons plus d’attention aux promotions. Nous sortons les brochures du rayon et nous laissons les produits s’exprimer. »

 

Frais

Les produits frais occupent environ la moitié des 600 mètres carrés que couvre le supermarché. L’assortiment complet est livré trois fois par semaine depuis la plate-forme de produits frais de Lambrechts. « Nous sommes en mesure de fournir ces produits frais en petites quantités, à la pièce s’il le faut. C’est un énorme atout. »  Ici, les fruits et légumes – bien visibles à l’entrée – représentent dix pour cent du chiffre d’affaires. La boulangerie est également mise en évidence. Mais Spar a abandonné l’armoire à pain classique, ajouté un bar à sandwiches et à jus de fruits et propose du café à emporter.
 

Tous les produits frais sont livrés en fresh pack ou préemballés. Sur un meuble s’étalent apéritifs et tapas, plats de pâtes, huitres, salades maison... Il n’est jamais évident de proposer un assortiment de poisson pour un petit supermarché de proximité. Ici, le client a droit à du mariné, du fumé, des crevettes et du poisson frais. Le rayon des viandes fraîches préemballées fait également figure de test : « Comment gérer un département boucherie rentable sans la présence d’un artisan boucher qualifié ? C’est ce que nous voulons découvrir. Artisan-boucher est en effet un métier en pénurie. Mais nous conseillons évidemment aux entrepreneurs qui sont eux-mêmes bouchers d’investir pleinement dans le service. »

 

Étiquettes numériques et self-scan

Lambrechts a opéré des choix clairs dans l’alimentation. Dans chaque catégorie, les clients trouveront les trois niveaux classiques : la marque A, une marque de distributeur et une marque discount – souvent de la marque Gwoon. Mais Spar veut aussi surprendre : « Quand c’est pertinent, nous ajoutons quelques références plus haut de gamme, comme des produits de Spar Natural, des produits bio, des spécialités locales... Nous avons d’ailleurs harmonisé le concept global sur Spar International. »
 

En outre, le magasin propose quelques solutions technologiques. Un distributeur de colis Bringme trône à l’entrée, les rayons sont équipés d’étiquettes électroniques faciles à lire, et Spar teste un concept de quick scan à la caisse. « Le self-scan divise les gérants indépendants. Nous y voyons une solution utile pour nos magasins citadins Spar Express, dont le nombre est en augmentation. L’objectif ici est d’accumuler des connaissances. Nous avons également opté pour des caisses sans cash : le personnel aux caisses n’est plus en contact avec l’argent liquide. Ce que nous faisons ici n’a rien de révolutionnaire, mais c’est moderne et à la portée de nos entrepreneurs indépendants. »