Un mariage gourmand en vue : Carambar souhaite reprendre Lutti

Le confiseur français Carambar souhaite reprendre son partenaire sectoriel Lutti. Cette acquisition permettra aux fabricants de confiseries de mettre encore davantage  la pression sur Haribo, le leader du marché.

 
Numéros deux et trois en France

CPK, la société mère derrière les caramels Carambar et une dizaine d’autres marques de bonbons et de chocolats, est en pourparlers exclusives d’acquisition avec Katjes International, le holding allemand qui chapeaute Lutti. L’accord devrait être conclu à la fin de l’année, bien que les entreprises devront préalablement organiser des séances d’information et de consultation avec les syndicats.


Les autorités de la concurrence doivent encore examiner le dossier, car la nouvelle entreprise combinée occupera une position de force, particulièrement en France. CPK se positionne à la seconde place derrière le leader du marché Haribo, et Lutti complète le podium à la troisième place. “Le nouveau duo deviendrait l’un des leaders français de la confiserie actif dans tous les segments du marché”, concède CPK. En plus des caramels Carambar, le groupe de confiserie commercialise également les menthes Vichy, la marque de pralines Pralines Suchard et la marque Krema.