Un restaurant anversois sert des repas préparés à partir de restes | RetailDetail

Un restaurant anversois sert des repas préparés à partir de restes

Un restaurant anversois sert des repas préparés à partir de restes

Le restaurant anversois Rekub dont l’ouverture est prévue le 3 juillet prochain, servira uniquement des repas préparés à partir de restes fournis par Albert Heijn, Colruyt et des agriculteurs bio.

Un menu différent chaque jour

Les fruits et légumes seront livrés gratuitement par Albert Heijn et des agriculteurs, tandis que Bio Planet et Colruyt fourniront la viande à petit prix.  « Il s’agit de viande encore consommable pendant quelques jours et qui de ce fait se vend difficilement.  Les fruits et légumes peuvent être proches de la date de péremption, mais ne l’ont jamais dépassée bien entendu.  Ou par exemple, un paquet de poires dont un fruit présente une petite tache de pourriture que nous nous empressons de retirer.  Ou une salade qui n’a pas un aspect si attrayant, mais est encore parfaitement mangeable », expliquent les initiatrices Ellien Stinissen et Marijke De Jongh au journal De Standaard.

 

Les plats seront préparés par deux chefs cuisiniers de l’entreprise de restauration Witlov.  Chaque jour, ils devront concocter un menu à partir des produits fournis.  Le prix d’un menu à trois plats s’élèvera à 25 euros environ.

 

Dans un premier stade, le restaurant sera uniquement ouvert le jeudi et vendredi soir et fermera ses portes le 28 août.  Stinissen et De Jongh espèrent à l’avenir pouvoir ouvrir le restaurant de façon permanente.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top