Une croissance du CA mais une baisse du bénéfice pour Barry Callebaut

Une croissance du CA mais une baisse du bénéfice pour Barry Callebaut

Le géant suisse du chocolat Barry Callebaut, le numéro un mondial, présente un rapport mitigé en clôture de la première moitié de son année fiscale : le bénéfice net a plongé de 18,5%, malgré une croissance du chiffre d’affaires de 5,6%.

Plus de volume et des prix en hausse

Barry Callebaut peut être satisfait de ses ventes : après 6 mois, le chiffre d’affaires s’élève à 3,4 milliards de francs suisses, près de 3,1 milliards d’euros.  Il s’agit d’une croissance de 5,6% (en CHF) et de 11,7% (en monnaie locale).


Cette forte hausse est due à l’association ‘plus de volume et des prix en hausse’.  Avec une croissance du volume de 4,5%, Barry Callebaut enregistre de meilleurs résultats que ceux du marché qui connaissent une perte de 2,6%.  Suite aux récoltes moins abondantes en Côte d’Ivoire, au Brésil et en Indonésie, le prix du cacao a également augmenté durant ce premier semestre.


Les volumes de vente de Barry Callebaut ont augmenté dans toutes les régions : en Europe, le groupe a vendu 6,5% de chocolat en plus (le marché y a baissé de 2,2%), en Amérique, la croissance était de 13,4% (le marché y a diminué de 3,7%) et dans la région Asie-Océan Pacifique, le volume a grimpé de 12,6% (par rapport à une baisse du marché de 1,7%).

 
Un franc suisse fort

Le franc suisse fort gâche néanmoins l’esprit de fête.  Exprimé en monnaie locale, le bénéfice opérationnel reste quasi stable (-0,3%), mais après conversion vers le franc suisse, les tableaux indiquent -8,4%.  Le groupe a enregistré un bénéfice opérationnel de 200,7 millions de CHF, juste pas 184,5 millions d’euros.  En net, il restait 107,9 millions de francs suisses, une diminution de 12,5% en monnaie locale et même de 18,5% en francs suisses.


La direction confirme ses prévisions à moyen terme (jusqu’en 2017-2018), notamment une croissance de 4 à 6% en volume sur base annuelle.