Une première journée de négociations infructueuse chez Delhaize

Une première journée de négociations infructueuse chez Delhaize

Hier les syndicats et la direction de Delhaize ont négocié toute la journée concernant la  restructuration annoncée par le distributeur en juin dernier. Selon les syndicats, pour l’instant la direction ne semble pas vouloir revoir son plan.

« Pas de concessions »

Au mois de juin dernier la direction de Delhaize annonçait la fermeture de 14 magasins et le licenciements de 2.500 employés. En outre le distributeur entend supprimer ou adapter certains avantages des travailleurs. Après avoir refusé en bloc ce plan de restructuration, les syndicats ont repris le dialogue hier.


Après une longue journée de négociations les syndicats se disent déçus, car aucune concession n’a été faite par la direction. « Même si le personnel fait des concessions, notamment en sacrifiant son quart d’heure de pause rémunérée, aucun emploi ne sera sauvé », indique Veerle Verleyen, secrétaire du syndicat LBC-NVK dans le journal De Tijd.


Les syndicats avaient espéré que si les employés renonçaient à certains avantages au niveau des  salaires et des conditions de travail, le nombre de jobs supprimés aurait pu être réduit, mais Delhaize pour l’instant maintient les 2.500 licenciements annoncés. « Quant aux fermetures, nous n’en avons quasiment pas discuté. Nous avons demandé un aperçu des résultats des magasins concernés. Il nous faut d’abord des chiffres avant de pouvoir en parler », poursuit Verleyen. Les négociations se poursuivront le 22 septembre prochain.

 

Tags: