Une puce dans les emballages pour vérifier la consommabilité des aliments | RetailDetail

Une puce dans les emballages pour vérifier la consommabilité des aliments

Une puce dans les emballages pour vérifier la consommabilité des aliments

Des scientifiques de l’Université de Gand mettent au point un scanner permettant de contrôler au travers de l’emballage si un aliment est avarié ou non. Actuellement pour vérifier la consommabilité d’un produit il faut obligatoirement ouvrir l’emballage.

Une puce dans l’emballage

Le scanner, qui pour l’instant est développé essentiellement pour les supermarchés, permettra via une puce intégrée dans l’emballage de mesurer le taux de molécules de gaz. A l’aide de ces données le scanner calculera si l’aliment est encore consommable. Ainsi un produit ayant dépassé la date de péremption pourra de façon simple être testé quant à sa consommabilité. De quoi limiter considérablement le gaspillage inutile de produits encore parfaitement consommables.


« Dans un premier temps ce système permettra aux supermarchés de tester les aliments sans avoir à ouvrir l’emballage », explique  Frank Devlieghere, chercheur à l’Université de Gand à la VRT. « A terme les smartphones pourraient également être équipés d’un tel senseur, pour que le consommateur puisse lui-même effectuer le test.»


Outre les scientifiques de l’Université de Gand, des chercheurs de la VUB, de la KU Leuven et de l’Université de Nijmegem sont également impliqués dans le projet.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.