Une puce dans les emballages pour vérifier la consommabilité des aliments

Une puce dans les emballages pour vérifier la consommabilité des aliments

Des scientifiques de l’Université de Gand mettent au point un scanner permettant de contrôler au travers de l’emballage si un aliment est avarié ou non. Actuellement pour vérifier la consommabilité d’un produit il faut obligatoirement ouvrir l’emballage.

Une puce dans l’emballage

Le scanner, qui pour l’instant est développé essentiellement pour les supermarchés, permettra via une puce intégrée dans l’emballage de mesurer le taux de molécules de gaz. A l’aide de ces données le scanner calculera si l’aliment est encore consommable. Ainsi un produit ayant dépassé la date de péremption pourra de façon simple être testé quant à sa consommabilité. De quoi limiter considérablement le gaspillage inutile de produits encore parfaitement consommables.


« Dans un premier temps ce système permettra aux supermarchés de tester les aliments sans avoir à ouvrir l’emballage », explique  Frank Devlieghere, chercheur à l’Université de Gand à la VRT. « A terme les smartphones pourraient également être équipés d’un tel senseur, pour que le consommateur puisse lui-même effectuer le test.»


Outre les scientifiques de l’Université de Gand, des chercheurs de la VUB, de la KU Leuven et de l’Université de Nijmegem sont également impliqués dans le projet.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: