Unilever : bénéfice en hausse de 5%, mais chiffre d’affaires en baisse

Unilever : bénéfice en hausse de 5%, mais chiffre d’affaires en baisse

En 2014 les ventes de la multinationale anglo-néerlandaise Unilever se sont avérées inférieures aux attentes des analystes, avec un ralentissement surtout au quatrième trimestre. En revanche le bénéfice affiche une belle progression.

Chiffre d’affaires de 48,4 milliards d’euros

Sur base comparable, donc hors effets de changes, cessions et acquisitions, Unilever a vu ses ventes progresser de 2,9% en 2014 (dont 1% en volume et 1,9% suite aux hausses de prix). Ces résultats sont néanmoins inférieurs aux attentes des analystes qui tablaient sur 3,1%. En raison de la force de l’euro, le chiffre d’affaires annuel après conversion des revenus en devises étrangères s’établit à 48,4 milliards d’euros, soit une baisse de 2,7% par rapport à 2013.


Le quatrième trimestre surtout a été décevant : la croissance du chiffre d’affaires s’est limitée à 2,1%, alors que les analystes tablaient sur 2,6%. De plus cette croissance est attribuable uniquement aux augmentation de prix (+2,5%), car en volume le groupe affiche une baisse de 0,4%.


Dans les marchés émergents la croissance du chiffre d’affaires s’est affaiblie et se limite à 5,7%, alors que les revenus en Europe et en Amérique du Nord reculent de 0,8%.


Néanmoins le géant des produits de grande consommation progresse dans trois de ses quatre divisions : Personal Care (shampooing, déodorant, produits de douche), Refreshment (glaces et boissons), et Home Care (soins, produits de lessive, savon). Dans la division Foods (sauces, beurre, margarine) le chiffre d’affaires est en légère baisse, notamment en raison d’une moindre demande de margarine.


Pas d’amélioration en vue pour 2015

Malgré ces ventes décevantes, le bénéfice net s’est avéré nettement plus élevé que prévu, « grâce à une bonne maîtrise des coûts ». En 2014 Unilever a réalisé un bénéfice de 5,5 milliards d’euros, soit une hausse de 5% par rapport à 2013 et un demi-milliard de plus par rapport aux attentes des analystes.


Pourtant le CEO Paul Polman ne s’attend pas à une amélioration dans l’immédiat. Durant les premiers de 2015 il prévoit que « les résultats resteront faibles ».

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Back to top