Unilever bannit la publicité ciblant les jeunes enfants

Unilever bant reclame gericht op jonge kinderen
Shutterstock.com

Unilever, propriétaire de marques de glaces comme Magnum, s'engage à ne plus faire de publicité visant les enfants de moins de 12 ans dans les médias traditionnels et sociaux. Cette mesure fait suite aux communiqués alarmants de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant l’obésité et le surpoids chez les enfants.


Fini les personnages de bande dessinée

Dans ses nouveaux principes de marketing responsable le géant anglo-néerlandais dit également vouloir renoncer aux collaborations avec des ‘influenceurs’ et des célébrités populaires auprès des enfants de moins de 12 ans. En outre le groupe veut freiner l’utilisation de personnages de bande dessinée dans la publicité, rapporte Reuters. La division des glaces de la multinationale sera la première à procéder à ce changement.


Par contre le merchandising en magasin reste inchangé : les displays avec des glaces pour enfants comme Max, Paddle Pop et Twister seront encore (largement) présents.


Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé, en 2016 124 millions d’enfants et adolescents de 5 à 19 ans souffraient d’obésité, tandis que 231 millions étaient en surpoids. Dans ce contexte Unilever signale que ces cinq dernières années le groupe a fourni d’énormes efforts en vue de réduire la teneur en sucre de ses glaces pour enfants.