Unilever et Nestlé investissent dans la technologie blockchain

Unilever et Nestlé investissent dans la technologie blockchain

Unilever et Nestlé investissent dans la technologie blockchain
Shutterstock

Avec l’aide de l’entreprise américaine IBM, les entreprises alimentaires Unilever et Nestlé vont intégrer la technologie blockchain dans leur fonctionnement.  Elles souhaitent ainsi encore mieux contrôler la chaîne logistique.

La transparence

Des entreprises comme Unilever et Nestlé souhaitent surtout utiliser la technologie ‘blockchain’ pour pouvoir suivre le trajet complet parcouru par leurs produits.  Grâce à cette technologie, une base de donnée fiable est créée permettant aux produits d’être suivi du début jusqu’en bout de chaîne.


 « Blockchain aide les entreprises du même secteur à développer ensemble une forme de contrôle et de confiance », précise Marie Weck, directrice chez IBM Blockchain.  Par exemple, lors de la récente crise du fipronil, cette technologie aurait facilité et accéléré la recherche des produits contaminés et ceux qui ne l’étaient pas.  Chaque produit est répertorié sous un seul et même code du début jusqu’en bout de chaîne.  A chaque étape de la chaîne, le code est complété par une information supplémentaire.  C’est pratique et automatique.  Chaque personne intermédiaire peut lire cette information, ce qui permet de déceler certains problèmes plus rapidement.  De plus, il est impossible de changer quoi que ce soit tout au long de la chaîne, ce qui rend toute fraude quasi impossible.  La transparence est donc le principal avantage de la technologie blockchain.


Unilever et Nestlé ne sont pas les seuls à avoir l’intention de faire usage de cette technologie.  Dole, Walmart et Driscoll’s vont également utiliser la technologie blockchain.  De plus, cette technologie est évidemment connue pour son lien avec les bitcoins.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !

Alter’Native Food: A place apart at the upcoming SIAL Paris !

14/06/2018

(Advertorial) From 21st to 25th of October, Paris will be the world's food capital. 7,200 French and international exhibitors will be presenting their innovations among 21 exhibitions sectors.

Démission de Johnny Thijs en tant que président de Spadel

14/06/2018

Johnny Thijs  renonce à sa fonction de président de Spadel, producteur d’eau minérale. Son mandat devait se prolonger jusqu’en 2020, mais l’ancien patron de la poste a décidé d’y mettre fin pour des raisons personnelles, rapporte le journal De Tijd.

L’app anti-gaspillage ‘Too Good To Go’ en route vers la Wallonie

14/06/2018

Depuis son lancement en Belgique en mars dernier, 50.000 compatriotes utilisent déjà l’app ‘Too Good To Go’ contre le gaspillage alimentaire. Actuellement l’initiative se concentre surtout en Flandre, mais d’ici peu elle s’étendra vers la Wallonie.

Jumbo fonde une société belge

13/06/2018

Visiblement la chaîne de supermarchés néerlandaise Jumbo prépare bel et bien son entrée en Belgique : récemment le retailer a fondé la SPRL Jumbo Belgique à Anvers.

Désaccord concernant les prépensions chez Carrefour

13/06/2018

Le protocole d’accord conclu lundi soir entre les syndicats et la direction de Carrefour Belgium prévoit notamment la prépension pour les travailleurs âgés de 56 ans et plus. Cette proposition ne fait pas l'unanimité et alimente les débats.