Unilever et Nestlé investissent dans la technologie blockchain

Unilever et Nestlé investissent dans la technologie blockchain
Shutterstock

Avec l’aide de l’entreprise américaine IBM, les entreprises alimentaires Unilever et Nestlé vont intégrer la technologie blockchain dans leur fonctionnement.  Elles souhaitent ainsi encore mieux contrôler la chaîne logistique.

La transparence

Des entreprises comme Unilever et Nestlé souhaitent surtout utiliser la technologie ‘blockchain’ pour pouvoir suivre le trajet complet parcouru par leurs produits.  Grâce à cette technologie, une base de donnée fiable est créée permettant aux produits d’être suivi du début jusqu’en bout de chaîne.


 « Blockchain aide les entreprises du même secteur à développer ensemble une forme de contrôle et de confiance », précise Marie Weck, directrice chez IBM Blockchain.  Par exemple, lors de la récente crise du fipronil, cette technologie aurait facilité et accéléré la recherche des produits contaminés et ceux qui ne l’étaient pas.  Chaque produit est répertorié sous un seul et même code du début jusqu’en bout de chaîne.  A chaque étape de la chaîne, le code est complété par une information supplémentaire.  C’est pratique et automatique.  Chaque personne intermédiaire peut lire cette information, ce qui permet de déceler certains problèmes plus rapidement.  De plus, il est impossible de changer quoi que ce soit tout au long de la chaîne, ce qui rend toute fraude quasi impossible.  La transparence est donc le principal avantage de la technologie blockchain.


Unilever et Nestlé ne sont pas les seuls à avoir l’intention de faire usage de cette technologie.  Dole, Walmart et Driscoll’s vont également utiliser la technologie blockchain.  De plus, cette technologie est évidemment connue pour son lien avec les bitcoins.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Back to top